L’actu écolo de la semaine en GIF ! #51

Publié le 12/04/2019

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser à toutes les actus environnementales ? Pas de panique ! Monsanto condamné, taux de CO2 dans la météo, décision historique en Norvège... Place To B a fait pour vous une petite sélection tout en GIF !

Le Vietnam dit stop.
C’est officiel, le Vietnam part en guerre contre la firme américaine Monsanto, devenue propriété du géant de l’agrochimie allemand Bayer. Invoquant la « toxicité » des produits contenant du glyphosate et leur impact sur l’environnement et la santé, le ministère de l’agriculture et du développement rural vietnamien a annoncé, mercredi 10 avril, le retrait du pesticide de la liste de produits autorisés dans le pays.
Le 27 mars, le pays avait déjà fait savoir qu’il interdisait l’importation de tout herbicide contenant du glyphosate. Une décision prise à la suite de la condamnation par un juge californien, le 18 mars, de Monsanto, dont l’herbicide Roundup avait été un « facteur substantiel » dans le déclenchement du cancer d’Edwin Hardeman. Ce septuagénaire californien attribue en effet son lymphome non hodgkinien (LNH) à l’utilisation régulière sur sa propriété et pendant près de trente ans du célèbre désherbant.
Bye Bye le glyphosate !

Monsanto toujours…
C’est une troisième défaite qui sonne comme un désaveu cinglant pour la firme américaine Monsanto, filiale du groupe allemand Bayer. L’agriculteur Paul François a remporté, jeudi 11 avril à Lyon, une nouvelle bataille dans le long combat qu’il mène face au géant industriel, depuis son intoxication, en 2004, au Lasso, un désherbant commercialisé par la marque et désormais interdit.
Cette fois, la cour d’appel a indiqué avoir fondé sa décision sur la base de « la responsabilité du fait des produits défectueux », comme réclamé par la Cour de cassation. Dans son arrêt, la cour d’appel reproche à Monsanto « de ne pas avoir sur l’étiquetage et/ou l’emballage du produit apposé une mention sur la dangerosité spécifique des travaux dans les cuves et réservoirs ».
Décidément, la firme américaine accumule les défaites!

Quel niveau de CO2 fait-il aujourd’hui ?
C’est une première pour The Guardian : le quotidien britannique veut sensibiliser le grand public à la hausse des taux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, principale cause du réchauffement climatique et a pour cela décidé d’intégrer les taux de CO2 dans l’atmosphère a son bulletin météo quotidien.
« Température entre 5 et 10°C à Newcastle, ciel faiblement nuageux, taux de CO2 dans l’atmosphère : 411,32 ppm. »  Voilà ce qu’on pouvait lire ce week-end dans le bulletin météo du Guardian.
Depuis le 5 avril, le quotidien britannique inclut dans ses prévisions quotidiennes le taux de dioxyde de carbone mesuré quotidiennement à la station hawaïenne de Mauna Loa, la référence mondiale.
Le quotidien communiquera aussi le taux de CO2 le même jour de l’année précédente car ce taux fluctue au fil de saison et du cycle des plantes – principalement dans l’hémisphère nord, là où elles sont les plus nombreuses.
Les arbres absorbant du carbone pendant leur croissance, ces taux sont globalement plus bas à la fin de l’été et plus hauts à la fin de l’hiver.
De quoi rendre les émissions de CO2 plus visibles.

Décision historique pour la Norvège !
La Norvège est le quatorzième producteur mondial d’or noir. Avec le gaz, le pétrole représente le tiers de ses exportations et emploie près de 6% de sa population active.
Autant dire que ce secteur est absolument crucial et gigantesque.
Seulement voilà, le dérèglement climatique s’emballe et l’opinion publique exerce une pression de plus en plus grande sur les dirigeants du pays.
Résultat, le parti travailliste vient d’annoncer qu’il ne soutiendrait pas le projet d’exploration des îles Lofoten, au nord du pays, dans l’Arctique.
« Une décision historique« , souligne le journal Ouest France : « Les compagnies pétrolières louchent sur les îles Lofoten et attendent avec impatience que le gouvernement leur donne l’aval pour s’y développer. La prise de position du parti travailliste est donc un coup dur pour l’industrie pétrolière, car désormais, une grande majorité de l’Assemblée est opposée à ce projet. »
Le pétrole, bientôt de l’histoire ancienne ?

 

 

 

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #54

28/06/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #53

31/05/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #52

10/05/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE