Jour 9 à la COP24 : l’Ambition au cœur des discussions

Publié le 12/12/2018

La deuxième semaine de négociations est bien entammée et nous en sommes déjà au 9ème jour de cette COP24. Nous vous en parlions hier, le segment politique du Dialogue de Talanoa a débuté ce mardi en présence des Ministres, des anciens Présidents de COP et les hauts dirigeants du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC). Alors que s’est-il passé et que faut-il retenir des discours des représentants ?

Clôture du Dialogue de Talanoa

En dépit de nombreux pays qui ont rappelé l’importance de rehausser leurs ambitions et de faire évoluer ce Dialogue de Talanoa, l’Egypte a quant à elle déclaré qu’elle ne voyait aucun intérêt à revoir à la hausse les NDCs (Contributions Déterminées au niveau National) et qu’il ne fallait rien attendre du Dialogue.

Toutefois, le bilan est plutôt positif car même si certains pays ne semblent pas y mettre du leur, la phase de Dialogue s’est conclue cet après-midi par une déclaration intitulée “Talanoa Call to Action”, publiée par les présidences Polonaises (COP24) et Fidjienne (COP23).

Dans cet appel à agir, les deux pays interpellent les autres à agir de manière plus ambitieuse et ce, avant 2020.En les invitant à rejoindre cet appel et à accepter d’agir maintenant, ils soulignent le délai de plus en plus court auquel nous faisons face pour rectifier la trajectoire et éviter les pires conséquences du dérèglement climatique.

Une nouvelle fois, le Rapport Spécial 1.5 degrés du GIEC sert de référence et de cadre pour définir les ambitions et les deadlines.

Valérie Masson-Delmotte, climatologue au GIEC, nous explique comment le Rapport 1.5 a été construit

Lors de la plénière de clôture du Dialogue de Talanoa, dans un discours synthétique et sans détours, Antonio Guterres, Secrétaire Général des Nations Unies insiste : « Rater cette opportunité compromettrait notre dernière chance d’arrêter le changement climatique. Ce ne serait pas seulement immoral, ce serait suicidaire. »

Le message a l’air d’être passé, pour la plupart des pays présents en tout cas.

Et même si cette déclaration “Talanoa Call To Action” n’est pas forcément contraignante en soi, elle est un premier signal positif qui pourrait permettre de penser que les pays ont compris l’enjeu à venir et l’importance de revoir leurs NDCs avant 2020, et d’annoncer des décisions fortes dans les 3 prochains et derniers jours de cette COP 24.

Les Droits de l’Homme, un sujet encore préoccupant

Deux jours après le 70ème anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Homme et l’avertissement des activistes et ONGs mettant en lumière la disparition progressive des Droits de l’Homme au sein de cette COP, les choses n’ont pas vraiment évolué.

Lors des plénières, plusieurs pays (notamment les pays les moins développés) ont également alerté sur la nécessité d’inclure toutes les parties prenantes et surtout la société civile dans les décisions climatiques. En effet, la participation des citoyennes et citoyens n’est plus à l’ordre du jour dans le texte du Rulebook et les différents droits humains continuent d’être éclipsés, alors qu’ils n’ont jamais été aussi importants.

Nous le voyons dans plusieurs pays, notamment en France où le sujet de la Transition Juste et d’une révolte sociale font la une des journaux, ou encore en Pologne, où plusieurs activistes ont été arrêtés à la frontière et attendent encore d’être relâchés.

Un panel sur “Climat et Droits de l’Homme” se tenait d’ailleurs en fin d’après-midi aujourd’hui. A cette occasion, la Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme des Nations Unies, et ancienne Présidente chilienne, Michelle Bachelet, ainsi que la Secrétaire Exécutive de la CCNUCC Patricia Espinosa, ont rappelé l’importance cruciale d’inclure les droits humains dans les politiques climatiques, pour ne laisser personne derrière.

Aujourd’hui, le dérèglement climatique touche principalement les minorités et les populations les plus défavorisées. Il est donc nécessaire de les inclure dans les objectifs de développement durable et de leur assurer une transition juste.

Nous verrons donc dans les derniers jours si ce sujet aboutit enfin à une prise de décision plus ambitieuse et si les ONGs parviendront à faire entendre leur voix.

Les énergies fossiles continuent de faire parler

Nous n’allons pas vous l’apprendre, réorienter notre trajectoire pour atteindre les 1.5 degrés de réchauffement et réduire drastiquement les émissions passe forcément par une transition énergétique, allant des énergies fossiles vers les énergies non-fossiles (et majoritairement les énergies renouvelables).

Il est donc urgent que les pays amorcent cette transition et tirent progressivement (mais rapidement tout de même !) une croix sur le charbon, le pétrole et toutes les énergies dites “fossiles”.

Or, cette COP qui se déroule à Katowice, dans l’ancienne capitale du charbon et au coeur du bassin minier polonais fait beaucoup parler pour le paradoxe dans lequel elle s’inscrit, à savoir la forte présence des industries fossiles.

Ainsi, plus de 10 délégations ont accrédité des représentants des énergies fossiles comme le Koweït, la Gambie, le Ghana, l’Iran, l’Irak, la Malaisie, le Nigéria, la Norvège, le Vietnam ou encore le Qatar.

La question se pose donc : Comment prendre des décisions fermes et ambitieuses sur la fin des énergies fossiles, tout en invitant leurs représentants dans l’enceinte de la COP ?

C’est ce paradoxe qu’ont voulu soulever de nombreux activistes au cours d’une session en présence de la délégation de l’Union Européenne. Celle-ci venait tout juste de voter l’extension des subventions à ces industries pour les 10 prochaines années. Les activistes ont donc montrer leur colère en refusant de s’asseoir et en dénonçant clairement les conflits d’intérêts qui existent à leurs yeux et qui continuent d’être nourris avec la présence d’industriels lors de certains Side-Event.

Les ONGs arriveront-elles à se faire entendre ? Quelles décisions finales faut-il attendre à la fin de cette COP ? D’autres éléments de réponse demain sur le blog !

En attendant, retrouvez comme tous les jours notre album photo des évènements du jour sur Flickr !

 

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #52

10/05/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #51

12/04/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #50

05/04/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE