Ce week-end à la COP : mobilisation pour les droits humains et climatiques !

Publié le 09/12/2018

Ce week-end a eu lieu la Marche mondiale pour le Climat, organisée dans plusieurs pays du monde et notamment en France (dans plus de 120 villes, rassemblant environ 130.000 personnes) et en Pologne, à Katowice, ville qui héberge cette 24ème COP.

Importante mobilisation de la société civile

En ce contexte de COP24, la société civile a souhaité se mobiliser de nouveau pour interpeller les dirigeants et les inviter à prendre des décisions plus ambitieuses pour le climat, et ce dès à présent.

Ainsi, au matin de la 7ème journée de COP24, quelques 4.000 personnes se sont rassemblées Place Wolności à Katowice pour aller marcher jusqu’au Centre de Conférence dans lequel se déroulent les négociations sur le climat. Dans une ambiance bon enfant, mais très encadrée par la police locale, la manifestation a fini devant le centre de conférence, avec pour but d’interpeller les organisateurs. Si cette marche peut être qualifiée de petite par rapport à d’autres, elle n’en reste pas moins très importante, portant la voix des peuples au plus près des négociations.

En France, malgré un contexte tendu, la marche pour le climat s’est déroulé sans problème majeur, réunissant environ 50 000 personnes selon les organisateurs. En France, ce sont près de 130 000 personnes qui ont marché pour le climat au total. Une mobilisation amenée à grandir dans les mois à venir, aussi bien en France qu’à l’international, comme le prouvait les 65 000 personnes rassemblées à Bruxelles le 2 décembre pour l’événement “Je Peux Pas J’ai Climat”, montrant la volonté grandissante de la société civile à faire entendre sa voix, jusqu’au dernier couloir de négociations.

Le cas des Human Rights

Comme le souligne Pierre Cannet, il est crucial de prendre en compte les enjeux de justice sociale au même titre que ceux de la crise climatique car droits de l’homme et droits environnementaux sont extrêmement liés.

Or, en fin de 1ere semaine, les ONGs et militants de la société civile ont eu la mauvaise suprise d’apprendre que la mention du respect obligatoire des Droits de l’Homme n’allait plus figurer dans le Rulebook (texte de mise en application de l’Accord de Paris), dans la partie opérationnelle, comme cela était initialement prévu. Cette mention garantirait qu’aucune population, aucune minorité ne sera laissée pour compte dans les prises de décisions et dans les mises en applicaiton des politiques climatiques.

Ainsi, vendredi matin, des activistes entièrement vêtus tout en noir ont mené une action pour interpeller les gouvernements et les inviter à réaffirmer leurs engagements en matière de Droits de l’Homme, en garantissant leur prise en compte concrète dans les règles d’implementation de l’Accord de Paris.

D’ailleurs, ces activistes ont lancé une pétition avec plusieurs « call to action », pour que ces Droits de l’Homme soient bien intégrés.

 

De l’importance d’un mot dans les négociations climatiques

Ce week-end, le site Climate Change News nous rapporte en détails une scène provenant tout droit de l’intérieur des négociations climatiques. Lors des discussions au sujet de l’intégration des conclusions du rapport spécial du GIEC sur les 1,5°C de réchauffement global, des industries fossiles ont tenté de minimiser l’impact de ce rapport sur les négociations – alors que ce rapport avait été commandé en 2015 par les négociateurs. Dans un récit digne d’un film d’action, les auteurs de l’article retracent les échangent et mettent en lumière les efforts immenses qui peuvent être mis en place pour modifier un mot seulement (“noter” au lieu “d’accueillir”. Devant la possibilité de n’avoir qu’une mention faible de ce rapport spécial, le groupe des pays africains a décidé d’agir en séance plénière. En rappelant que des industries ne pouvaient pas faire plier les 54 pays du bloc africain, les négociateurs ont finalisé hier une proposition de texte pour le fameux Katowice Rulebook, qui sera étudiée par la ministre dès le 1er jour de la 2nde semaine. Si les points épineux de la 1ere semaine (transparence, finance et NDCs) sont toujours là, le brouillon proposé par les négociateurs reste un travail complet.

Alors comment se dérouleront la fin des négociations en cette deuxième semaine de COP ? Réponse dès demain sur le blog !

Retrouvez en attendant les photos de ce week-end sur Flickr !

 

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #48

22/03/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #47

08/03/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #46

22/02/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE