COP24 : Quel bilan tirer de cette première semaine de négociations ?

Publié le 07/12/2018

En ce 6ème jour de COP24, et alors que les négociations ont réellement débuté depuis quatre jours, il est temps de faire le bilan des avancées de cette première semaine à Katowice.

Qu’est-ce qui a avancé ? Quels sont les points qui bloquent toujours ? Quel rôle peuvent jouer certains « Parties » comme l’Europe, pour driver les négociations ?

Des avancées dans les négociations

Malgré quelques latences dans le processus de négociations, des avancées ont quand même été faites – et ça permet de finir la semaine sur une bonne note ! Les points techniques doivent être finalisés avant samedi, pour permettre aux ministres qui arrivent la semaine prochaine de se concentrer sur les points clé du Rulebook qui doit sortir d’ici la fin de la COP24. Les points d’avancement concerne la thématique du Genre, les NDCs (Contribution Nationales Déterminées) et la transparence. Sur ces points les négociateurs ont réussi à se mettre d’accord.

Victoire pour les peuples indigènes en ce vendredi : les négociateurs se sont enfin mis d’accord sur la mise en place de la plateforme pour les peuples indigènes ! Après plusieurs années de développement et de retard, montrant le manque d’intérêt et de valeur accordé à cette partie de la population en première ligne face aux changements climatiques. Cette plateforme, développée pour à la fois mettre en avant leur savoir-faire et faire valoir leurs droits à travers le monde, va tout de même nécessiter des financements pour continuer d’évoluer dans la bonne direction.

La finance, toujours un point bloquant

L’argent reste le nerf de la guerre au coeur de cette COP, comme dans toutes les COP. Au coeur du problème : les Etats qui ne veulent pour l’instant pas engager de l’argent pour financer l’adaptation au changement climatique, avec comme motif le besoin de se mettre d’accord sur les règles de comptabilité avant de s’engager sur une quelconque somme. Il en va de même pour les contributions au Fonds Vert, qui doivent être renouvelées prochainement pour garantir les 100 milliards qui doivent alimenter le Fonds. Ici encore, le compte n’y est pas et la situation semble peiner à se débloquer.

Ces points pourraient paraître décourageants, mais c’était sans compter sur la société civile. Plus tôt cette semaine, la Banque Mondiale s’est engagée à investir plus de 200 milliards dans les énergies renouvelables. Si cette action ne garantit pas encore un désinvestissement (rediriger les investissements des énergies fossiles vers des investissements dits “propres”) total de la part de l’institution, elle montre que les flux financiers peuvent être utilisés à bon escient. Une volonté politique permettrait de pousser cet effort encore plus loin.

Quelle trajectoire, quelles ambitions ?

Aujourd’hui, les objectifs déterminés lors de la signature de l’Accord de Paris en 2015 nous amènent vers une trajectoire d’un peu plus de 3 degrés de réchauffement d’ici 2100.

Pour que nous puissions contenir ce réchauffement en deça de 2°C, et arriver aux 1.5 °C tant espérés, il faut clairement rehausser les ambitions et accélérer la prise de décisions. Cette COP24 est l’occasion de poser noir sur blanc les conditions de mise en place des NDCs (Contributions Déterminées au niveau National) et de concrétiser au plus vite les ambitions affichées dans le Rapport Spécial 1.5 du GIEC. Jusqu’à présent, aucun pays ne s’est clairement opposé à cet objectif de concrétisation de l’Accord de Paris et d’augmentation des ambitions, mais aucun ne s’est positionné comme un réel leader dans ces négociations.

Nous verrons donc dès demain, samedi 8 décembre, les décisions qui pourront être proposées et discutées dès le lancement de la deuxième semaine de COP, à partir de lundi prochain. Après avoir épluché le volet “technique” des négociations, il faudra en effet faire place à l’angle plus politique, avec la venue des Ministres de chaque délégation.

L’heure sera donc à la discussion et aux premières annonces politiques.

C’est d’ailleurs ce qu’explique Pierre Cannet, Directeur Climat, Energie et Villes du WWF, au micro de Place To B.

Dans ce jeu de rôle des différents pays pour faire progresser les négociations, l’Europe semble tout de même être un acteur clé, déterminé à aller plus loin et à “driver” les autres parties prenantes.

Pour Luca Jahier, Président du Comité économique et social européen, l’Europe est moteur et se place à l’avant-garde dans l’application concrète et locale des décisions prises lors des négociations internationales. Elle peut et doit également faire la promotion de niveaux d’ambition de plus en plus élevés tirés des accords internationaux.

Sans oublier sa capacité d’apporter une aide financière importante vers les pays les moins développés.

La marche mondiale pour le climat

Le samedi au milieu de la COP est traditionnellement le jour de choix d’action pour l’organisation d’une marche mondiale pour le climat, reprise dans de nombreuses villes à travers le monde. Place To B sera en direct de la marche à Katowice pour vous faire vivre l’événement en direct.

Point “Fossil of the Day Award”

Hier c’est le groupe des pays arabes qui a remporté la récompense réservée aux “meilleurs des pires”, pour avoir remis en doute la véracité du rapport spécial du GIEC sur les 1.5°C. Aujourd’hui, l’honneur est partagé en deux entre pays : la Suisse et l’Allemagne. La 1ere ne veut pas reconnaitre le besoin de nouveaux financements pour la lutte contre le changement climatique, barrant la voie à de nouveaux moyens pour l’aide publique au développement. L’Allemagne, elle, est en passe de ne pas atteindre ses objectifs pour 2020, et ne semble pas partie pour y remédier. “Bravo” à eux !

Et retrouvez comme tous les soirs toutes les photos de la COP sur Flickr.

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #48

22/03/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #47

08/03/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #46

22/02/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE