L’actu écolo de la semaine en GIF ! #40

Publié le 26/10/2018

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser à toutes les actus environnementales ? Pas de panique ! Piétonnisation, recours contre Total et interdiction du plastique … Place To B a fait pour vous une petite sélection tout en GIF !

 

Roulera, roulera pas ?
« Les voies sur berges sont piétonnes ». « Les voies sur berges seront ré-ouvertes aux voitures ».
Et bien non ! Les voies sur berges resteront bien piétonnes.
La cour administrative d’appel de Paris a confirmé, ce lundi 22 octobre, le jugement de première instance qui, le 21 février, avait annulé la fermeture à la circulation de la voie Georges-Pompidou, obligeant la Mairie de Paris à prendre un nouvel arrêté pour maintenir la piétonnisation du secteur. 
Au total, neuf requêtes avaient été déposées par des riverains, des commerçants, des fédérations d’automobilistes, l’Association des maires franciliens ou encore le maire (LR) du 1er arrondissement de Paris, pour contrer l’arrêté d’Anne Hidalgo.
Mais le tribunal administratif de Paris a rendu cette semaine son jugement et il rejette finalement les recours déposés contre le nouvel arrêté fermant la voie Georges-Pompidou à la circulation.
Les Parisiens (et les touristes) vont donc pouvoir continuer à déambuler à pied, à vélo, à rollers, à trottinette ou en poussette sur les berges de la rive droite de la Seine sans risquer de se faire écraser par une voiture.
Néanmoins, ce jugement ne met pas un terme définitif au feuilleton judiciaire puisqu’il reste susceptible d’un appel.
Une association de défense des automobilistes requérante, l’Union pour la défense de la liberté et de l’égalité de circuler motorisé, a fait savoir au Monde qu’elle exerçait ce droit.
Suite au prochain épisode …

TOTALement incompréhensible
. L’information n’a pas tardé à faire réagir. Quelques semaines après la remise du rapport du Giec sur le climat, Total a reçu le feu vert du préfet de Guyane pour un forage d’hydrocarbures offshore.
« Ce forage est le résultat d’un permis d’exploration accordé en 2001 sur lequel il est légalement impossible de revenir », a justifié le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, sur Twitter.
Et d’ajouter : « Bien que les récifs coraliens se trouvent à environ 20 km de la zone de forage, le Préfet a décidé, dans [un] esprit d’extrême précaution, de la mise en place d’une surveillance supplémentaire et spécifique de la flore et la faune de la zone concernée ».
Le permis de recherche Guyane maritime porte sur la réalisation d’une campagne de forages d’exploration pétrolière.
Un premier forage d’un puits d’exploration, en zone centrale, devrait être réalisé à partir de la fin 2018 jusqu’à la fin mai 2019.
Selon les résultats de ce premier forage, Total pourrait décider de forer jusqu’à quatre autres puits d’appréciation de la découverte effectuée, d’ici 2022.
Pour Chantal Jouanno, présidente de la commission nationale du débat public (CNDP), « l’autorisation a été délivrée à Total sans respect du droit de la participation, puisque nous, CNDP, aurions dû être saisis du dossier ».
Cette information ouvrira-t-elle la voie à des recours ?

Devoir TOTAL !
En parlant de recours et de Total justement, les maires de 13 collectivités en France et des associations demandent à l’entreprise de respecter son « devoir de vigilance » et de s’engager, elle aussi, dans la lutte pour préserver le climat.
Ils se réservent le droit de poursuivre le géant pétrolier en justice.
Dans son dernier rapport, le 8 octobre, le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) a indiqué que, pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°, ce qui aura déjà des conséquences très problématiques, il faudrait réduire les émissions de CO2 de 45 % d’ici 2030.
Or le plan présenté par Total pour 2019 ne va pas vraiment dans ce sens…
Le groupe, qui est présent dans 130 pays et figure parmi les 20 plus grands contributeurs d’émission de Co2 dans le monde, affirme toujours sa volonté d’afficher une croissance de 5 % par an d’ici 2022.
Ainsi, si Total ne corrige pas son plan d’actions, les maires et associations engagées pourront alors engager une action en justice avec une mise en demeure.
« Les choix stratégiques des prochaines années des géants du pétrole auront des conséquences irréversibles ! Les entreprises du secteur de l’énergie doivent réorienter radicalement leurs politiques d’investissements. Et, en bref, cesser toute exploration d’énergie fossile et mettre fin à de nombreux projets actuels », souligne Marie Toussaint, présidente de l’association Notre Affaires à Tous.
« Les responsabilités doivent être partagées « , estime Vanessa Miranville, maire de La Possession, à La Réunion.
Message reçu ?

Bye bye les pailles !
Couverts, assiettes, pailles, mélangeurs de cocktail, tiges de ballons gonflables ou encore touillettes en plastique seront prochainement interdits selon une directive proposée fin mai par la Commission de Bruxelles et adoptée mercredi par une vaste majorité du Parlement européen (571 voix pour, 53 contre et 34 abstentions).
Le Parlement européen souhaite également étendre à cette liste des produits comme les déchets issus des produits du tabac, en particulier les filtres à cigarette contenant du plastique, pour qu’ils soient réduits de 50 % d’ici à 2025 et de 80 % d’ici à 2030.
Les emballages de fast-food en polystyrène ou les produits oxoplastiques, supposés biodégradables, mais qui se fragmentent en microparticules de plastique, sont aussi dans le collimateur du Parlement.
La Commission souhaite faire aboutir la nouvelle directive avant la fin de son mandat en 2019, pour une entrée en vigueur des règles après 2022.
Certains pays européens ont déjà adopté des mesures en ce sens, comme la France qui va interdire assiettes et gobelets en plastique dès le 1er janvier 2020.
Life in plastic, not fantastic !

 

 

 

 

 

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #41

16/11/2018 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

Le J-Terre, le nouveau JT écolo 2.0 !

08/11/2018 par Anne-Sophie Lahaye

Le Journal de la Terre (J-Terre), c’est LE nouveau format de l’actualité écologique que......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #40

26/10/2018 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE