L’actu écolo de la semaine en GIF ! #38

Publié le 05/10/2018

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser à toutes les actus environnementales ? Pas de panique ! Répit à Hambach, bio moins cher, réforme constitutionnelle… Place To B a fait pour vous une petite sélection tout en GIF !

Ca vient de tomber ! La justice allemande vient de  stopper ce vendredi l’agrandissement controversé d’une énorme mine de charbon, interdisant à l’énergéticien RWE de déboiser la forêt de Hambach tant que le recours sur le fond de ce projet n’aura pas été tranché.
Occupée depuis six ans par des dizaines de militants écologistes, dans des constructions parfois situées à la cime des arbres, cette forêt de l’ouest du pays proche d’Aix-la-Chapelle cristallise les débats allemands autour de l’exploitation de la lignite, source d’énergie bon marché et très polluante.
Se prononçant en appel et en référé, la Cour régionale administrative de Münster a estimé que RWE «n’avait pas le droit de déboiser la forêt de Hambach» tant que la justice n’aura pas examiné le recours déposé sur le fond par l’association environnementale Bund. #TouchePasAMaForet

Parce que c’était son projet ! Emmanuel Macron a annoncé, jeudi 4 octobre, que la réforme constitutionnelle, suspendue cet été lors de l’affaire Benalla, reviendra à l’Assemblée nationale « début janvier ».
« Je sais que le gouvernement, par le dialogue, avec l’Assemblée nationale et le Sénat, trouvera la manière de faire intelligemment cheminer cette réforme », a ajouté le chef de l’Etat, lors d’un discours devant le Conseil constitutionnel marquant le 60e anniversaire de la Ve République.
L’occasion pour les porteurs de l’Appel pour une Constitution Ecologique, que Place To B soutient depuis ses débuts, de remettre sur le devant de la scène leur proposition d’amendement de l’article 1 de la Constitution pour y inscrire les limites planétaires et le principe de non-régression ! Alors on souhaite un bon anniversaire et une bonne réforme à notre chère Constitution !

Dur à avaler ? Ce mardi 2 octobre, le projet de loi sur l’agriculture et l’alimentation, longuement débattu au sein de l’Assemblée, a enfin été définitivement validé.
Le texte, qui avait fait l’objet de plus de 5.500 amendements, a été finalement été adopté par un vote à 227 voix pour et 136 voix contre.
Mais cette version du projet de loi ne fait pas l’unanimité, loin de là. Tous les groupes d’opposition de droite comme de gauche ont voté contre ou se sont abstenus, dénonçant un texte « creux » et « une occasion manquée ».
Issu des états généraux de l’alimentation, le projet de loi dit « Egalim » entend rééquilibrer les relations commerciales entre agriculteurs, transformateurs et distributeurs, et mettre fin à une guerre de prix mortifère pour toute la filière.
Un des points brûlants de ce texte, jusqu’au sein de la majorité : le glyphosate. Les députés ont de nouveau refusé d’inscrire dans la loi interdisant l’herbicide controversé, dont le gouvernement a programmé la sortie à l’horizon 2020-2021 pour laisser aux agriculteurs le temps de s’adapter. Et bon appétit bien sûr !

Par ici les économies ! Les produits issus de l’agriculture biologique sont (souvent) plus cher que les produits conventionnels, restant inaccessibles pour une partie des consommateurs.
En 2017, une étude de l’association UFC-Que choisir révélait que 46% du surcoût du bio servait en réalité à financer les bénéfices des grandes surfaces.
Pour lutter contre cette injustice, les trois créateurs de La Fourche ont lancé en juin dernier un système de distribution novateur, et tourné le dos à la course au profit. L’objectif ? Proposer du bio de 20 à 50% moins cher que la moyenne !
On ne fait pas de marges sur nos produits”, résume Lucas Lefebvre, un des co-fondateurs.
L’idée est de participer au développement la consommation responsable et l’agriculture biologique en France, en rendant les produits plus accessibles.” C’est beau, c’est bio, bravo !

Toutes et tous à Bayonne ! En 2013, le premier village Alternatiba avait eu lieu à Bayonne et avait réalisé l’exploit de réunir 12.000 personnes en une journée.
Depuis cinq ans, des centaines de villages Alternatiba ont émergé aux quatre coins de France et même à l’étranger.
En 2018, le tour Alternatiba arrive à nouveau à Bayonne après un été à bicyclette.
Au programme de ce week-end festif ? Des personnalités invitées : Edgar Morin, Vandana Shiva, Geneviève Azam ou encore José Bové. Valérie Masson-Delmotte, climatologue membre du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), sera en duplex de Corée du Sud où aura lieu simultanément la sortie du nouveau rapport du GIEC (le 6 octobre).
Les journées s’articuleront autour de deux thématiques, « tenter l’impossible pour éviter l’impensable » le samedi, et « là où croît le péril croît aussi ce qui sauve » le dimanche, avec un tour des solutions pour éviter la catastrophe climatique.
Le dimanche, plus de 50 tables rondes et conférences se dérouleront dans l’enceinte du village Alternatiba, dans le Petit Bayonne.
On y discutera mobilité au Pays Basque, TAFTA, NégaWatt, écoféminisme ou encore jardin zéro déchet. Bon week-end !

Nos derniers articles

Deuxième semaine entamée à la COP24 !

10/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

Aujourd’hui marque le premier jour de la deuxième semaine de négociations à la COP24.......

LIRE
L'ARTICLE

Ce week-end à la COP : mobilisation pour les droits humains et climatiques !

09/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

Ce week-end a eu lieu la Marche mondiale pour le Climat, organisée dans plusieurs......

LIRE
L'ARTICLE

COP24 : Quel bilan tirer de cette première semaine de négociations ?

07/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

En ce 6ème jour de COP24, et alors que les négociations ont réellement débuté......

LIRE
L'ARTICLE