L’actu écolo de la semaine en GIF ! #36

Publié le 21/09/2018

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser à toutes les actus environnementales ? Pas de panique ! Coquelicots, boycott et prix carbonne… Place To B a fait pour vous une petite sélection tout en GIF !

 

Rendez-nous les gentils coqu’licots !

C’est l’Appel lancé le 12 septembre dernier par le chroniqueur de Charlie Hebdo Fabrice Nicolino, rejoint très vite par une centaine de personnalités, scientifiques, artistes, militant et même l’Eglise catholique, réclamant l’interdiction immédiate de tous les pesticides de synthèse.
Avec la pétition « Nous voulons des coquelicots », qui a recueilli actuellement plus de 170.000 signatures, Fabrice Nicolino souhaite initier « un grand mouvement en faveur de la vie » et alerter sur la destruction de la nature et la perte de la biodiversité.
L’objectif de l’Appel ?  Que le gouvernement prenne enfin des actions pour interdire tous les pesticides de synthèse en France. « Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde ! »

To Buy or Not To Buy ? That is the question !

Initiée par l’association I-buycott, l’application ‘BuyOrNot’, qui sera disponible dès le 22 septembre prochain, veut permettre aux consommateurs d’agir en tant que citoyen éclairé, de choisir ses achats en toute connaissance de cause.
Grâce à elle, il suffira donc de scanner un produit avec son téléphone pour en découvrir, au-delà de la simple liste des ingrédients, tout ce qu’il est utile de savoir…
L’application indiquera notamment si le produit envisagé est concerné par une campagne de boycott.
Exemple : Coca-Cola pointée du doigt pour sa gestion du plastique et des ressources d’eau, Lu pour son attachement à l’huile de palme ou encore H&M pour le non-respect des travailleurs… De quoi devenir un vrai Consom’Acteur !

On a de la visite !

En déplacement jeudi 20 septembre à Pau (Pyrénées-Atlantiques), le ministre de la Transition écologique François de Rugy a confirmé le lâcher des deux ourses slovènes dans les Pyrénées-Atlantiques, annoncé par son prédécesseur Nicolas Hulot.
La dernière introduction d’ours en France datait de 2006 et l’Union européenne avait mis en demeure fin 2012 la France pour avoir manqué à ses obligations de protection de cette espèce.
En mai dernier, le ministère a lancé un nouveau plan d’actions en faveur de l’ours visant le maintien d’une population d’environ 50 individus.
La réintroduction des ourses interviendra « d’ici le début du mois d’octobre », a précisé le ministre devant plusieurs élus locaux, à la préfecture de Pau.

L’Air du vent

La première éolienne flottante française, installée au large du Croisic (Loire-Atlantique), a commencé à alimenter le réseau électrique, mardi 18 septembre.
Cette première éolienne marine en France, de taille modeste par rapport à celles qui seront amenées à lui succéder, a la particularité d’être flottante, une technique encore émergente.
Equipée d’une turbine de deux mégawatts, elle repose sur un flotteur de forme carrée et de couleur jaune, ancré au fond marin par des câbles en nylon, une fibre synthétique élastique et non corrodable.
Installée au sein du site d’expérimentation de l’Ecole centrale de Nantes SEM-REV, l’éolienne « permettra d’alimenter en électricité l’équivalent de 5 000 habitants, soit la population de la ville du Croisic et ses environs ».
Elle préfigure l’installation au cours des prochaines années de fermes éoliennes flottantes pilotes puis commerciales.

Ils vont devoir payer

La lutte contre le changement climatique passe nécessairement par une tarification des gaz à effet de serre émis, et donc du carbone, a plaidé mercredi la directrice générale de la Banque mondiale en marge d’une réunion du G7 sur l’environnement.
« Nous pensons très fermement que nous pouvons envoyer un signal économique en lançant un prix fictif sur le carbone ».
Cette méthode de prix fictif sur le carbone permet de mesurer le coût social des dossiers soumis à la Banque mondiale, en prenant en compte « les émissions de gaz à effet de serre dans l’évaluation et la priorisation des projets » privés et publics qu’elle finance, afin de pénaliser les plus polluants.
« Nous sommes la dernière génération qui puisse faire quelque chose pour combattre les changements climatiques, mais nous sommes aussi la première qui doive vivre avec ses conséquences », a observé la directrice générale.

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #39

19/10/2018 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

Vincent Verzat nous mobilise pour le climat !

11/10/2018 par Anne-Sophie Lahaye

Vous l’avez déjà sûrement vu dans les vidéos de sa chaîne « Partager C’est Sympa »,......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #38

05/10/2018 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE