L’actu écolo de la semaine en GIF ! #32

Publié le 13/07/2018

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser à toutes les actus environnementales ? Pas de panique ! Justice climatique, agriculture urbaine et plage sans déchets… Place To B a fait pour vous une petite sélection tout en GIF !

L’heure est à l’action…et il est temps de rendre justice ! C’est ce que veulent faire entendre l’assocation Notre Affaire A Tous, les signataires de l’Appel pour une Constitution Ecologique et tous les signataires de la tribune publiée ce mardi dans trois médias (Bastamag, Politis et Médiapart). En effet, alors que le projet de loi de réforme constitutionnelle doit être examiné en séance publique à partir du 10 juillet à l’Assemblée et qu’il est question d’intégrer la protection du climat et de la biodiversité à l’Article 1 de la Constitution, plusieurs personnalités et organisations appellent à aller plus loin en intégrant des termes véritablement contraignants, le principe de non-régression et la reconnaissance des « limites planétaires ». Tous ensemble pour une justice climatique !

Savez-vous planter des choux … à la mode de Seine-Saint-Denis ! A Romainville, une ville de Seine-Saint-Denis, la construction de la première « cité maraîchère » de France a débuté ! L’objectif ? Produire 16 tonnes par an, soit la consommation de 200 personnes. Le tout poussera hors-sol, nourri par un substrat à base de déchets verts, dans des bacs superposés sur six étages. Tout a été pensé : la disposition et les matériaux pour un éclairage maximal, une ventilation naturelle… « L’idée, c’est de réintroduire le maraîchage dans notre ville, en faisant de l’économie sociale et solidaire, explique Corinne Valls, maire Divers Gauche de Romainville. Mais aussi de créer une nouvelle filière économique, en mettant l’accent sur le bol alimentaire. On achètera plus facilement des carottes qui ont poussé à deux pas de chez soi. » Avec ce projet, cette ville de Seine-Saint-Denis espère devenir la vitrine française de l’agriculture urbaine. A qui le tour ?

Ce n’est pas une bonne nouvelle… Un monde plus chaud est un monde potentiellement plus conflictuel. C’est le constat dressé par le Conseil de sécurité de l’ONU, mercredi 11 juillet, qui a tenu, pour la première fois depuis sept ans, un débat sur le lien de causalité entre le changement climatique et les risques de survenue ou d’aggravation des conflits. « Le changement climatique est lié aux enjeux sécuritaires les plus pressants de notre époque. Aucun pays ne sera épargné », a reconnu la vice-secrétaire générale, Amina Mohamed, de retour d’un voyage dans la région du Sahel où elle a pu mesurer les effets des hausses des températures : « Déplacement forcé des populations locales, perte des moyens de subsistance, risques alimentaires accrus, marginalisation socio-économique et affaiblissement des institutions publiques qui agissent comme démultiplicateurs de la menace », a-t-elle détaillé. War is coming ?

Passer de l’idée à l’action ! C’est chose faite pour ces cinq territoires qui ont signé les premiers contrats de transition écologique (CTE) cette semaine. Les CTE ont été annoncés par Nicolas Hulot dans le cadre du plan climat en juillet 2017. Ces contrats sont censés viser des territoires aux ambitions et profils variés et reposer sur une logique ascendante qui part des acteurs du terrain.Les contrats de transition écologique (CTE) prennent forme. Cinq premiers territoires ont signé ce mercredi 11 juillet les chartes d’engagement avec Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat à la transition écologique. Il s’agit du département de la Corrèze, de la Communauté urbaine d’Arras (Nord), de la Communauté de communes du Pont du Gard associée à la Communauté d’agglomération du Gard Rhodanien, de la Communauté de commune du pays Châtillonnais en association avec la Communauté de communes du Montbardois (Côte d’Or) et du Territoire côte Ouest (TCO) de l’Ile de La Réunion. La transition, c’est maintenant !

Life without plastic, it’s fantastic! Cet été, nous serons des millions à profiter des plages françaises. De deux choses l’une : ou nous voyons ce chiffre comme une menace de plus pour nos océans, ou nous le considérons enfin comme une opportunité unique, celle d’avoir à disposition des millions de personnes prêtes à ramasser chaque jour quelques-uns de ces innombrables déchets qui souillent notre planète. Sauvage est une marque française créée à Marseille par des collecteurs de déchets en mer et sur terre. Et pour sensibiliser le public à ses préoccupations, elle a eu cette belle idée : détourner le fameux clip Basique d’Orelsan pour encourager chacun d’entre nous à rejoindre le mouvement et à ramasser tout ce qui traîne avant que ça ne se retrouve dans la mer. Simple, basique !

Nos derniers articles

Ce week-end à la COP : mobilisation pour les droits humains et climatiques !

09/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

Ce week-end a eu lieu la Marche mondiale pour le Climat, organisée dans plusieurs......

LIRE
L'ARTICLE

COP24 : Quel bilan tirer de cette première semaine de négociations ?

07/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

En ce 6ème jour de COP24, et alors que les négociations ont réellement débuté......

LIRE
L'ARTICLE

5ème jour à la COP24 : entre business et jeunesse

06/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

En ce 5ème jour de COP à Katowice, les négociations se sont essentiellement faites......

LIRE
L'ARTICLE