Julien Vidal : Ça commence par moi

Publié le 20/12/2017

Julien Vidal est le créateur du site Ça commence par moi. Pendant un an, il a appliqué une nouvelle action par jour pour avoir une vie plus éthique et plus éco-responsable. Parce que changer le monde, ça commence par nous, et c’est super facile !

Comment vivre en accord avec ses valeurs ?

Je m’appelle Julien, j’ai 32 ans et je viens de Grenoble. J’ai toujours été sensible à la nature, dès que j’avais du temps libre j’allais en montagne pour de la randonnée, du ski…  Le respect de la nature a donc toujours été très intuitif pour moi. Mais il y a vraiment eu un déclic en 2010. J’étais en voiture, et j’entends parler à la radio du jour du grand dépassement [jour où on a épuisé toutes les ressources annuelles de la planète]. On était tout début août. Je me suis dit « putain, mais on est en août ! ». Je me suis dit qu’il fallait absolument faire quelque chose : je suis devenu végétarien et j’ai décidé de vivre ma vie avec un prisme écologique.

Pendant sept ans j’ai travaillé à l’étranger pour des ONG. Je suis allé en Colombie pour travailler à la réinsertion des guérilleros, puis aux Philippines pour aider les jeunes des bidonvilles à se réinsérer dans le monde professionnel. Pendant cette période, j’ai découvert de nouvelles valeurs : la force de la famille, le respect des anciens, la sobriété heureuse…

Aux Philippines j’ai été également face à la réalité du changement climatique. Il n’y a même plus assez de lettres dans l’alphabet pour nommer tous les typhons qui passent en un an. Les inondations, la détérioration des fonds marins. C’était du concret, j’ai été très impressionné.

Alors j’ai commencé à me demander ce que j’allais pouvoir faire une fois de retour en France. Comment trouver du sens ? Du sens humain, mais aussi du sens écologique ? C’est ce que j’avais trouvé aux Philippines et je me demandais comment faire pour retrouver ça dans mon travail en France ?

L’idée était de rester dans une dynamique positive, d’influencer les gens autour de moi et de tenir sur le long terme. Il fallait que je trouve un challenge qui me pousse à avancer. J’ai donc créé un site internet qui s’appelle Ça commence par moi, et développé l’idée d’adopter une nouvelle action par jour pendant un an. Je trouvais le chiffre intéressant et symbolique. Je voulais faire quelque chose dans toutes les facettes de ma vie. Le faire sur internet m’a obligé à aller jusqu’au bout, à le faire tous les jours et à ne pas dire de conneries.

Une dynamique positive

Quand les gens pensent à l’écologie, ils pensent tout de suite à Nicolas Hulot, Pierre Rahbi, Béa Johnson… Mais l’effet miroir ne marche pas avec ces personnes. Ils sont trop parfaits, ils sont à 100% dedans. Même si je bois les paroles de Pierre Rahbi, je n’arrive à me dire « Bah oui, je vais aller vivre en Ardèche et lancer ma ferme sur un terrain aride ». Du coup, j’avais envie d’incarner une personne plus classique, avec un quotidien tout ce qu’il y a de plus normal.

Mais très humblement, avec l’envie d’être dans l’exemplarité et pas dans le jugement. Être positif, optimiste. Dire que oui, l’effondrement est en train de se produire en ce moment-même, et c’est une super occasion de réinventer une nouvelle manière de vivre qui va nous rendre de plus en plus heureux.

J’ai commencé tout seul, l’idée était vraiment de balayer devant ma porte. De commencer par moi, et ainsi montrer qu’on avait tous le pouvoir de changer le monde. Tout est parti de mon entourage qui me disait « Bon bah voilà, t’as fait semblant de changer le monde avec tes ONG quand t’étais à l’étranger. Maintenant que tu rentres en France qu’est-ce que tu vas faire ? Tu vas pouvoir prendre un vrai travail ? » Ils m’expliquaient qu’en France on est bloqué, on ne peut rien faire, à cause du gouvernement, des grandes entreprises… Ils se sentaient sans pouvoir. Alors j’ai voulu montrer qu’on avait tous le pouvoir, qu’on pouvait changer le monde 7/7, partout où on va, dans toutes nos actions.

Source : cacommenceparmoi.org

Si le monde entier vivait comme un français il faudrait trois planètes Terre pour subvenir à nos besoins. C’est un calcul un peu simpliste, mais si tout le monde vivait comme moi, on n’aurait besoin que de 0,7 planète. Je veux montrer que pour gérer la crise écologique on n’a pas besoin d’attendre que le gouvernement se bouge, ou que les grandes entreprises se mettent à faire du bio et de l’équitable. Non, c’est possible tout de suite.

Par où commencer ?

Je dis toujours aux gens « commencez par connaître vos passions ». Qu’est-ce qui vous plaît le plus ? Imaginons que tu détestes cuisiner. Si tu commences par devenir végétarien, ça va être super dur, voire impossible. Et tu seras découragé. Alors que si tu pars d’une de tes passions, et que tu essaie d’y trouver des alternatives plus responsables, tout va devenir plus naturel. Tu vas avoir une satisfaction immédiate et une facilité dans la mise en place de tes actions. Pour ensuite prendre en confiance et t’ouvrir à des thématiques avec lesquelles tu es moins à l’aise.

Moi cette année d’action m’a permis de découvrir que changer le monde est à la portée de chacun et qu’il existe plusieurs motivations de départ. Certains débarquent en disant « moi j’ai vraiment envie de changer les choses » mais il y a aussi des personnes qui veulent moins de produits chimiques dans leur vie, être en meilleur santé, économiser de l’argent…

Il y a un vrai plaisir de se poser des questions sur tout. Au début c’est un peu flippant je suis d’accord. Ça m’a pris deux ou trois mois pour prendre le rythme. Le temps de se changer de prisme, de commencer à se poser des questions et comprendre que 99% des choses que je faisais dans ma vie était en conflit avec mes valeurs. Au début c’est terrifiant, mais tu finis par accepter que tu ne sois pas parfait. Tu continues, chaque jour est une nouvelle occasion de s’améliorer, de progresser. L’important ce n’est pas d’être le meilleur, c’est d’avancer un peu tous les jours.

 

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #12

12/01/2018 par Sami Cheikh Moussa

Déjà la fin de la semaine… C’est donc le moment de retrouver notre actu......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #11

05/01/2018 par Sami Cheikh Moussa

Bonne année à tous ! 2018 est arrivée mais on ne change pas les......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #10 – Récap 2017

29/12/2017 par Sami Cheikh Moussa

Nous y voilà, déjà la 10e actu écolo en GIF de Place to B,......

LIRE
L'ARTICLE