COP23 : c’est la fin ! Quel bilan en tirer ?

Publié le 20/11/2017

Bonn a vu la COP s’achever ce samedi, à près de 8h00 du matin ! Avec douze heures de retard, quel est le bilan de ces deux semaines de négociations ? Place to B vous dit tout !

Le débriefing des acteurs non-étatiques

La dernière journée de la COP s’est ouverte avec une conférence organisée par l’association Climate Chance. Elle visait à faire le bilan de la COP23 du point de vue des acteurs non-étatiques. Quels ont été les grands messages des intervenants ? Tout d’abord, la COP a été une réussite du point de vue la coopération de ces acteurs. Réunis en zone Bonn où étaient également présents les pavillons nationaux, les ONG, les villes et les régions ont pu organiser de nombreux événements ensemble. Et surtout se rapprocher pour construire des projets communs et partager leurs bonnes pratiques. On pourrait même considérer un effet positif de Trump sur ce point ! Les villes et états américains étaient particulièrement présent sur place avec leur initiative #WeAreStillIn. L’occasion pour eux de se rapprocher des acteurs du reste du monde.


Un autre élément important à souligner pour les acteurs non étatiques, l’adoption du Gender Action Plan ! Après une première reconnaissance de l’importance de l’égalité des sexes pour le climat en 2001, il aura fallu plus de 16 ans pour disposer d’un plan d’action. Le travail sur ce sujet va pouvoir s’intensifier. Que ce soit dans les négociations où la parité est loin d’être atteinte ou sur le terrain climatique lui-même. Hélas, aucun financement n’a été débloqué spécifiquement sur ce thème. C’est un vrai regret des ONG à mettre au défaut de certains pays développés.

Autre regret souligné par les ONG notamment, la division franche entre zone des négociations et zone de la société civile. Normalement, dans une COP, les acteurs non étatiques sont plus proches des négociations. Ils peuvent donc plus facilement influencer les négociateurs. Cette fois-ci c’était complètement impossible. Espérons que cela ne sera pas dorénavant le modèle des COP !

Des négociations qui s’éternisent

L’assemblée de clôture devait s’ouvrir à partir de 17h00 voire dès 15h00 à Bonn. Pour se terminer en début de soirée. Tout ne s’est clairement pas passé comme prévu puisque la signature de la déclaration finale ne s’est finalement faite qu’au matin du samedi, à sept heures passées ! Pourquoi donc ? Difficile de le savoir en détail. A priori, un certain nombre de points de blocage pourtant déjà écartés pendant la dernière semaine sont réapparus dans les dernières heures. Au point même qu’un tout nouveau texte a fait son apparition en fin d’après-midi ! Difficile dans ces conditions de finir en temps et en heure…


Les discussions ont au final achoppé sur un point en particulier : celui du financement. Nous vous en avons déjà parlé depuis le début de la semaine, que ce soit sur l’adaptation, les pertes et dommages ou l’action pré-2020, les financements ont manqué. Comme l’a souligné Oxfam, même les événements climatiques exceptionnels de cette année, n’ont pas desserré les cordons de la bourse des pays riches. On n’est pour l’instant bien loin des 100 milliards de dollars par an dès 2020 prévus par l’Accord de Paris. Les pays développés n’étaient pas venus à Bonn avec l’idée d’améliorer leurs engagements sur ce point précis. Le sujet a donc accaparé les discussions pendant les deux semaines de la COP. Et est réapparu avec toujours autant de force dans la dernière ligne droite.

Un dernier rassemblement pour finaliser la déclaration au cœur de la plénière.

Un bilan en demi-teinte

Quelles en ont été les conséquences au-delà de ce retard ? Et bien les autres sujets ont pâti du manque de temps. Que ce soit sur le Rulebook, la mise en œuvre de l’accord de Paris, sur la transparence ou sur les méthodes de calcul et de mise à jour des engagements, les négociations n’ont pas autant avancé qu’il aurait fallu. Plus généralement, le bilan est que la COP a sans doute manqué d’ambition politique et gouvernementale. Cela reporte d’autant plus les décisions importantes sur la COP24. Elle sera cruciale à la fois pour la tenue des engagements pré-2020 et pour ceux compris dans l’Accord de Paris. On comprend pourquoi le texte final appelle les parties à aller plus rapidement…

Au crédit de ces négociations, il faudra retenir la transformation du dialogue de facilitation en Dialogue de Talanoa. Dès Janvier 2018, les discussions commenceront pour que tous les pays réévaluent à la hausse leurs engagement nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre. La COP23 aura aussi vu l’adoption d’un plan pour l’agriculture, du Gender Action Plan, d’un document de cadrage de l’action pré-2020 et la création d’une Alliance pour la sortie du charbon. Plusieurs marqueurs positifs mais qui ne sont pas encore suffisants pour se rapprocher de l’objectif des 2°C fixé par l’Accord de Paris.

La visibilité des COP

Nous aurons en tout cas été confrontés avec cette COP difficile à la question de sa visibilité auprès du grand public. Avec cette lenteur et ces questions si techniques, impossible ou presque de construire un storytelling intéressant des questions climatiques ! La fermeture sur elle-même de la zone Bula aura rendu la tâche difficile aux observateurs pour suivre les négociations. Dans ces conditions, les médias et les ONG ont dû batailler pour faire sortir le climat de la COP. On ne pourra donc qu’admirer le travail réalisé par Vincent Verzat et le Réseau Action Climat avec leurs vidéos ! Un grand bravo à eux.

Vers Paris et la Pologne !

Alors que Bonn ferme ses portes, les regards se tournent déjà vers les prochaines étapes des négociations. Comme chaque année une intersession de négociations devra se tenir en mai. Comme vous pouvez l’imaginer, il y aura du pain sur la planche. Au point que le texte final laisse la possibilité d’organiser une seconde intersession entre mai et la COP24. On est à peu près sûr que cette possibilité se confirmera au vu de l’état des lieux de cette COP23.

La COP24 se tiendra donc à Katowice, dixième plus grande ville de Pologne et centre charbonnier. De nombreuses questions se posent dès maintenant sur le rôle de la Pologne dans l’année à venir. Comment un pays charbonnier et peu protecteur de ses forêts, les plus grandes d’Europe, pourra-t-il faire un bon champion du climat ? L’attitude des délégués polonais à Bonn n’a pas fait beaucoup pour rassurer les autres pays. Au point qu’on peut s’attendre à ce que plusieurs acteurs essayent de faire pression sur les dirigeants polonais. Du président français, à l’Union Européenne en passant par le pape dont l’influence est importante pour ce pays très catholique

Direction Paris !

Plus proche de nous que la COP24, le prochain sommet climat se tiendra dès le 12 décembre prochain à Paris ! Voulu et organisé par le président Macron, le One Planet Summit doit permettre d’avancer sur les questions de finance climat. Celles-là même qui ont compliqué largement les négociations à Bonn. Il sera intéressant de voir ce qui en sortira concrètement. Est-ce que certains pays feront des annonces plus concrètes à Paris qu’à Bonn ? De telles annonces n’auraient-elles pas facilité le déroulement de cette COP23 en étant faites en Allemagne ? Difficile à dire aujourd’hui, hélas.

Place to B rentre en France !

Après une semaine au cœur de la COP et ce bilan tout chaud, Place to B quitte Bonn ! Nous espérons que vous avez apprécié leur suivi des négociations et des événements . Un très grand merci à tous ceux qui nous ont accordé du temps ! Que ce soit pour des interviews ou pour nous aider à suivre les négociations. Un merci tout particulier d’ailleurs au Réseau Action Climat France qui aide l’ensemble des acteurs sur place avec ses débriefings quotidiens.

Vous pouvez dès maintenant retrouver toutes les images du sommet sur le compte Flickr de Place to B ! On vous dit à très vite pour découvrir plusieurs vidéos tournées à Bonn. Et sans doute aussi pour suivre le One Planet Summit de Paris 😊

Nos derniers articles

Le « One Planet Summit » : la finance au service du climat ?

11/12/2017 par Clémence Postis

Cet article est publié dans le cadre de notre partenariat avec The Conversation France.......

LIRE
L'ARTICLE

L’ACTU ÉCOLO DE LA SEMAINE EN GIF ! #6

08/12/2017 par Clémence Postis

Vous n’avez pas pu suivre l’actu environnementale de la semaine ? Pas de problème......

LIRE
L'ARTICLE

Notre Affaire A Tous : Interview de Marie Toussaint

05/12/2017 par Sami Cheikh Moussa

Quelques jours avant la COP23, nous avons eu la chance de rencontrer Marie Toussaint,......

LIRE
L'ARTICLE