COP23 : Jour 3, l’arrivée d’Emmanuel Macron

Publié le 16/11/2017

Grand jour à Bonn, la COP23 accueille les chefs d’état du monde entier et en particulier le président Macron ! Alors que les négociations rentrent dans la dernière ligne droite, Place to B est sur place pour vous faire suivre la COP comme si vous y étiez. C’est parti pour le débrief du mercredi !

Avancée des négociations

Entre hier soir, mardi, et aujourd’hui, les négociateurs des différentes délégations se sont beaucoup activés sur les différents sujets. Sans doute pour pouvoir avancer autant que possible avant l’arrivée des présidents et des ministres. Le Plan d’action sur le genre a ainsi été adopté. Il devrait assurer l’intégration des questions de genre dans les politiques climatiques locales et internationales en tant que priorités. Une belle réussite qui rejoint le programme agriculture d’hier. La plateforme des peuples autochtones a elle aussi été validée. Elle devrait assurer une plus grande participation de ces acteurs et la reconnaissance de leurs savoirs et solutions.

Difficultés avérées

Du côté des déceptions qui se confirment, les discussions s’arrêtent sur la question des pertes et dommages. Aucun financement n’aura été obtenu par les pays en développement. Il est peu probable que cela change à l’avenir. Surtout vu l’opposition franche des australiens, des américains ainsi que des européens !

Un texte a finalement été adopté par consensus concernant l’action pré-2020. Une réussite pour les pays en développement à mettre au crédit du Maroc. Ils ont obtenus plusieurs concessions des pays riches pour qu’ils n’oublient pas les engagements pris dans le passé. On voit difficilement comment cela pourra infléchir les politiques nationales en seulement 2 ou 3 ans. Cela redonne au moins un peu d’espoir concernant la promesse des 100 milliards. Et surtout de l’air aux négociations qui bloquaient sur ces éléments depuis le début de la COP !

Sur le financement du fond d’adaptation enfin, nous avons assisté ces deux derniers jours à des discussions toujours aussi difficiles. Il faudra maintenant observer si l’arrivée des ministres et leur implication dans les négociations sera à même de débloquer la situation. Il ne reste que très peu de temps avant la fin de cette COP. Risque-t-on d’étirer le planning et de déborder sur le week-end voire la semaine prochaine ? Ce serait loin d’être la première fois pour une COP. Il faudra bien trouver un consensus pour clore l’ensemble des sujets débattus et pouvoir publier une déclaration commune !

L’effet Macron

Au-delà de l’avancée concrète des négociations, cette journée a surtout été placée sous le signe de l’effervescence. On pouvait observer une vraie différence avec les jours précédents avec l’apparition de nombreux médias et une agitation générale dans la zone Bula. Les couloirs bruissaient de l’attente des interventions d’Angela Merkel et Emmanuel Macron. La chancelière allemande et le président français étaient attendus pour ouvrir la série des discours officiels du segment de haut-niveau. Une phase de la COP où se succèdent les interventions des chefs d’état et ministres sur leurs engagements et leurs attentes.

Emmanuel Macron bien entouré.

Vous avez pu suivre sur notre livetweet les verbatim de ces deux interventions. Emmanuel Macron a choisi de faire un discours ambitieux sur les principes et de faire quelques annonces concrètes. Il a été récompensé par des applaudissements soutenus de l’assemblée. Ce ne sont pas néamoins la fermeture des dernières mines de charbon françaises ou l’engagement à financer le GIEC qui peuvent expliquer le succès du président dans les couloirs de la COP. Le président français a ainsi été acclamé comme une célébrité et s’est vu entouré en permanence d’une foule bien décidée à récupérer un selfie ! Il est manifeste qu’il bénéficie d’un très fort capital sympathie auprès des personnes présentes à la COP.

L’image de la France dans et hors de ses frontières

Difficile de ne pas ainsi constater le contraste entre l’image du président en France auprès des ONG et celle dont il jouit à l’international. Si l’exemplarité de la France est remise en cause par les ONG et militants environnementaux nationaux, ce n’est pas vraiment le cas dans les autres pays. Emmanuel Macron profite encore largement de sa prise de position face à Trump et de son #MakeOurPlanetGreatAgain. Tout comme Justin Trudeau avait lui-même pu bénéficier d’une image très positive pendant plusieurs mois après son élection. Et cela malgré un certain nombre de décisions peu favorables au climat dans son pays.

Dans ces conditions, on ne pourra qu’être d’accord avec Vincent Verzat et espérer que l’écart entre la communication officielle et les décisions politiquent se réduise rapidement dans les prochains mois !

Un premier bilan en demi-teinte

Le discours d’Angela Merkel, qui précédait celui d’Emmanuel Macron, intégrait encore moins d’annonce concrète. La chancelière a rappelé la décision allemande de consacrer 100 millions d’euros aux fonds d’adaptation et pour les pays les moins développés. Elle a néanmoins pris garde à ne prendre aucun engagement supplémentaire sur la sortie du charbon et la baisse des émissions, soulignant au contraire la grande difficulté pour le pays en termes d’emploi et d’impacts économiques. Il est bien permis de douter de la capacité de l’Allemagne à atteindre ses objectifs 2020 en l’état. Il faut aussi considérer l’absence de tous les autres dirigeants européens. On ne pourra que déplorer le manque d’implication de l’Union. Difficile dans ces conditions de parler de leader climatique.

Il n’est pour le moment pas évident de tirer un bilan clair de cette COP qui va bientôt s’achever. Certains préfèreront se concentrer sur le positif et les vraies avancées en vue de l’année prochaine à la COP24. D’autres ne manqueront pas de rappeler le fossé durable entre discours et actions, notamment chez les pays riches. On peut déjà noter que les ONG et la société civile se préparent à peser de tout leur poids en 2018 pour infléchir les gouvernements. Ce ne sera qu’à ce prix qu’il sera possible de rester en vue de l’objectif des 2°C.

Rendez-vous demain pour l’avant-dernier débrief de Place to B ! Comme chaque jour, voici votre livraison de photos des zones Bonn et Bula ! Continuez à nous suivre sur le blog et les réseaux sociaux pour ne rien rater 😊

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #54

28/06/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #53

31/05/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #52

10/05/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE