Vidéo/Place to brief #1

Publié le 31/10/2017

 

Vous l’avez peut-être remarqué sur notre page Facebook, chaque semaine nous revenons sur notre passage à la COP21 à Paris ! Un petit voyage dans le temps, direction nos Place To Brief ! Chaque semaine, retrouvez un extrait de ces débats passionnants et souvent passionnés !

Pendant les deux semaines de la COP21, nous avons tenus tous les soirs les Place To Brief. Animés par Anne-Sophie Novel et Joe Ross, ces rendez-vous internationaux débriefaient les évènements de la COP21 et invitaient artistes, auteur(e)s et militant(e)s à s’exprimer sur les enjeux climatiques. 14 jours, 14 thématiques.

Retrouvez ici l’intégralité du premier Place To Brief : Be-The Message. Pourquoi le message climatique ne passe-t-il pas ? À une époque où nous connaissons tous la réalité et l’urgence du dérèglement climatique, le grand public paraît bien trop souvent imperméables à ces problématiques. Pourquoi ?

Pour répondre à cette question, Anne-Sophie Novel et Joe Ross reçoivent trois intervenants passionnants : Catherine Guilyardi, journaliste pour Radio France et la BBC et auteure du livre Que feriez-vous si vous saviez ? : des climatologues face à la désinformation ; Charlotte Du Cann, éditrice pour The Dark Mountain Project ; Jean-Baptiste Combi, Conférencier à Paris II et spécialiste de la communication environnementale.

Dans la première vidéo, Catherine Guilyardi  essaie de comprendre pourquoi il est si dur de parler du changement climatique dans les médias. Elle revient sur ses recherches et l’écriture de son livre, en collaboration avec son frère scientifique. Au fur et à mesure de leurs travaux, ils ont compris qu’avant d’être mal traité dans les médias, le message climatique souffrait d’un manque de communication scientifique.

Dans la deuxième partie du Place To Brief, Jean-Baptiste Combi et Charlotte Du Cann réagissent aux propos de Catherine Guilyardi. Le problème semble avant tout passer par une méconnaissance de la science. Manque de pédagogie des scientifiques ? Ou désintérêt total de la part du grand public ? En tout cas, la force du message climatique doit passer par une éducation scientifique de tout le monde !

Pour la troisième et dernière partie de notre voyage dans le temps, Jean-Baptiste Combi s’exprime en tant que sociologue. Les enjeux climatique, une lutte de classe avant tout ? La solution doit passer par une communication plus aisée entre les classes favorisées et celles défavorisées pour faire passer le combat climatique d’un enjeux de « bourgeois » à un combat universel. Retrouvez également après son intervention les questions du public et des internautes pour nos invités !

Dès la semaine prochaine, retrouvez sur notre page Facebook le premier extrait du Place To Brief #2 : B-Come, Comment apprendre du passé ?

Nos derniers articles

COP23 : Jour 4, négociations dans la dernière ligne droite

17/11/2017 par Sami Cheikh Moussa

Jeudi était l’avant-dernier jour avant la fin programmée de la COP à Bonn. Est-ce......

LIRE
L'ARTICLE

COP23 : Jour 3, l’arrivée d’Emmanuel Macron

16/11/2017 par Sami Cheikh Moussa

Grand jour à Bonn, la COP23 accueille les chefs d’état du monde entier et......

LIRE
L'ARTICLE

COP23 : Jour 2, au cœur des difficiles négociations

15/11/2017 par Sami Cheikh Moussa

Déjà le 2e jour de Place to B à la COP23 ! La seconde......

LIRE
L'ARTICLE