Climate Chance 2017 : les facettes de la transition africaine

Publié le 13/09/2017

Comme l’année dernière, parmi la densité du programme que nous offre le sommet Climate Chance, Place to B aborde le deuxième jour sous l’angle de l’engagement local. A Agadir, la transition touche tous les secteurs du continent !

Climat et développement

Difficile de tirer un portrait exhaustif de cette seconde journée où les événements dépassent la soixantaine et où les thématiques abordées se comptent donc en dizaines ! L’Afrique est pour autant bien au centre de la majorité des réunions accueillies à Agadir. La présence importante d’élus et d’associations du continent, qui représentent une bonne partie des presque 6 000 participants au sommet, explique bien cette orientation forte.

La journée s’est ainsi ouverte avec un Focus devant faire un point d’étape sur la MedCOP Climat. Cet événement a réunion les acteurs non étatiques méditerranéens en juillet dernier. Il s’est conclu sur la création annoncée par le Maroc d’une Maison méditerranéenne du climat dédiée aussi bien à l’atténuation qu’à l’adaptation. Au même moment, un dialogue de haut niveau était également proposé sur l’adéquation entre l’Agenda 2030 pour le Développement et le Global Climate Action. L’occasion de profiter d’une introduction forte de Brice Lalonde qui a invité l’ensemble des participants à ne pas dissocier Climat et développement durable. Plusieurs intervenants ont aussi insisté sur le chemin parcouru vers cette constatation aujourd’hui partagée : il ne peut y avoir de développement sans adaptation aux questions climatiques. Les débats se sont ensuite focalisés sur la question de la perception. Quels moyens pouvons-nous mettre en place pour activer la transition des mentalités et détourner les populations de modèles de réussites sociales non durables ?


L’action africaine

L’angle africain était aussi bien sûr très présent à travers le programme des Focus. Deux étaient consacrés au plan d’action « Oasis Durable » présenté par le Maroc à la COP22. Plus largement, plusieurs ateliers portaient sur l’accès à l’eau, si primordiale pour le continent. Aujourd’hui encore, entre 1,5 milliards et 2 milliards de personnes ne disposent pas d’un accès à l’eau potable à leur domicile. Plusieurs acteurs marocains étaient présents pour échanger sur leurs projets associant eau et droits de l’homme. Étroitement liée au changement climatique, à l’agriculture, à la sécurité alimentaire, à l’énergie, à la santé, à l’éducation et à l’égalité des genres, la gestion de l’eau reste une question difficile dans le pays. Comme le prouve le fait que six ministères s’en partagent la responsabilité. Des intervenants avaient même fait le voyage depuis la Nouvelle Zélande pour dresser des parallèles entre les structures législatives des deux pays sur les questions d’accès à l’eau et de droit des populations autochtones.

Parmi les nombreux autres sujets également abordés ce mardi, l’égalité des genres et l’implication des femmes africaines dans la lutte contre le changement climatique. Ainsi Anne Barre, directrice du WECF France et vice-présidente de Climate Chance, était présente pour animer un dialogue de haut niveau sur le Gender Action Plan de l’UNFCCC. Il s’agissait de récolter des propositions locales en vue d’une session de travail officielle qui se déroulera en fin de semaine au Canada pour préparer la COP23. Difficile en moins de deux heures d’aller aussi loin qu’on l’aurait souhaité sur ce sujet de premier plan mais c’est dire l’ambition de Climate Chance. C’était également une opportunité pour Place to B de faire un bilan à mi étape de ce sommet avec Anne et de discuter genre et climat dans une vidéo que vous retrouverez bientôt sur notre chaîne Youtube !

Le travail des coalitions

Les Forums de coalitions se sont eux aussi enchaînés toute la journée (trois par trois, pour un total de neuf !) pour permettre aux acteurs de présenter leurs retours d’expérience et d’avancer sur leurs agendas futurs. Il était à cette occasion assez clair que toutes les coalitions n’étaient pas aussi avancées les unes que les autres dans leur structuration. C’était d’ailleurs ce que Ronan Dantec nous expliquait déjà la semaine dernière lors de notre interview. Difficile de mettre sur le même plan la coalition mobilité, ses nombreuses années d’existence et ses soutiens financiers importants et la jeune coalition centrée sur l’éducation et la mobilisation dont le forum était animé cette fois-ci par nos amis de Climates et Les Petits Débrouillards marocains !


La 2ème journée du sommet a finalement été marquée par la déclaration des élus locaux et régionaux d’Afrique, soutenus par leurs confrères d’Europe et du monde entier, afin de renforcer leur engagement pour la lutte contre les changements climatiques. Durant la cérémonie de signature de la déclaration, Awatif Berdai, présidente de la commission d’organisation du Sommet des Elus pendant la COP 22 a précisé que « cette déclaration pose les jalons d’une collaboration africaine et internationale afin d’accroitre la capacité d’adaptation des villes et l’atténuation de leurs émissions de gaz à effet de serre. » L’objectif est bien ici de faciliter les futurs partenariats et d’affirmer haut et fort les engagements pris pour peser davantage sur les négociations étatiques. Notamment sur les questions de financement de l’adaptation qui restent urgentes pour l’Afrique.


L’oeil de Place to B

On vous donne donc déjà rendez-vous à demain pour la dernière journée du sommet dont un thème fort sera celui des migrations présentes et futures dues au changement climatique. Il s’achèvera comme chaque année avec la publication de la déclaration des acteurs non étatiques réunies à Climate Chance.

Retrouvez comme hier l’album photo de la journée comme si vous y étiez et à demain sur les réseaux avec #CCAgadir2017 !

Nos derniers articles

COP23 : Jour 4, négociations dans la dernière ligne droite

17/11/2017 par Sami Cheikh Moussa

Jeudi était l’avant-dernier jour avant la fin programmée de la COP à Bonn. Est-ce......

LIRE
L'ARTICLE

COP23 : Jour 3, l’arrivée d’Emmanuel Macron

16/11/2017 par Sami Cheikh Moussa

Grand jour à Bonn, la COP23 accueille les chefs d’état du monde entier et......

LIRE
L'ARTICLE

COP23 : Jour 2, au cœur des difficiles négociations

15/11/2017 par Sami Cheikh Moussa

Déjà le 2e jour de Place to B à la COP23 ! La seconde......

LIRE
L'ARTICLE