Retour à Climate Chance, J-5

Publié le 06/09/2017

Le 29 août dernier, Place to B participait au dernier déjeuner de presse organisé par l’association Climate Chance avant l’ouverture de la deuxième édition à Agadir au Maroc. Un avant bouche à moins d’une semaine du sommet international acteurs non étatiques engagés pour le climat auquel Place to B participera cette année encore !

Pour ce troisième sommet (en comptant le sommet Climat et Territoires de Lyon), Ronan Dantec, président de l’association Climate Chance et sénateur de Loire Atlantique (dont vous pouvez retrouver l’interview ici !), a tout d’abord tenu à rappeler qu’Agadir s’était portée candidate très tôt, avant même que la première édition se tienne à Nantes. C’est donc elle et plus largement toute la région Sous-Massa qui vont accueillir les acteurs non étatiques venus du monde entier du 11 au 13 septembre prochain. Une nouvelle fois, le sommet Climate Chance se veut le rendez-vous privilégié de ces acteurs où, l’association insiste là-dessus, ils se retrouvent sur un pied d’égalité quels qu’ils soient : petites associations grandes fédérations ou collectivités. Elles peuvent ainsi renforcer leurs actions et partager leurs bonnes pratiques.

Climate Chance 2017 – Agadir

Le programme est cette année encore très dense. 80 ateliers sont proposés suite à l’appel à contributions mondial dont nous vous avions parlé dans un précédent article. Les organisateurs tiennent d’ailleurs à souligner qu’ils ont reçu autant de propositions que pour Nantes alors même qu’il ne s’agit pas d’un sommet organisé en Europe. Beaucoup de propositions ont notamment été faites par des acteurs africains, et si toutes avaient été retenues il y aurait eu plus du double d’ateliers !

Les forums et les dialogues de haut niveau seront eux-aussi de la partie. Les sessions seront plus participatives afin de permettre aux organisations participantes de mieux faire remonter leurs propositions. Les dialogues porteront sur la gouvernance du GCCA, le plan d’action genres et également sur l’observatoire de l’action non étatique porté par Climate Chance. Le premier rapport de cet observatoire sera présenté en septembre 2018 lors du sommet californien annoncé en juillet par le gouverneur Jerry Brown. Ce sera l’occasion d’y présenter officiellement la démarche de ce rapport mondial, à la fois quantitatif et qualitatif. Climate Chance souhaite rapidement mettre en route cette observatoire car, après la phase d’engagement des acteurs non étatiques, il est maintenant temps de démontrer et de voir où sont les difficultés. Ce sera une étape centrale pour crédibiliser l’action. L’observatoire devra permettre de recouper ce que l’on sait de l’évolution des émissions des états, qui sont documentées, avec les informations sur la dynamique des acteurs non étatiques. Ce que We are still in souhaite lancer à l’échelle des USA avec the Pledge, Climate Chance souhaite le faire de manière consolidée au niveau mondial. Il sera ainsi possible de disposer d’une photographie annuelle de l’évolution des émissions et surtout d’explications sur cette évolution. L’observatoire produira en réalité un méta rapport car beaucoup de rapports sectoriels existent déjà. Il est nécessaire d’en faire la synthèse pour crédibiliser certains scénarios d’actions et pour que les acteurs non étatiques aient démontré leur potentiel d’actions dès le début des années 2020.

Des représentants américains seront présents à Climate Chance : Matt Rodriquez, Secretary for Environmental Protection en Californie, le sénateur du Massachusetts Mike Barrett et un responsable pour les questions climatiques de l’état de Washington. Cette présence américaine de haut niveau permettra de faire le lien avec le sommet de Californie à venir qui remplacera d’ailleurs pour l’occasion le sommet Climate Chance de 2018 pour ne pas faire doublon. Il y aura enfin une session Focus sur la démarche We are still in des états américains. Avec le soutien de la présidence marocaine de la COP22, un appel des grands élus africains sera d’ailleurs lancé à Agadir pour une initiative des acteurs non étatiques africains qui soit le pendant de ce We are still in. Un bilan à un an de cette initiative sera fait lors du sommet Africités 2018 de Brazzaville.

Climate Chance souhaite également organiser un moment en amont du sommet annoncé par Emmanuel Macron pour le 12 décembre prochain et travaille avec les équipes de Nicolas Hulot et de la présidence en vue de cela. Le but sera de réinviter l’ensemble des acteurs non étatiques pour confirmer leurs propositions prioritaires sur l’accès au financement

Un des grands objectifs du sommet est toujours de renforcer les coalitions thématiques qui sont un point important de la stratégie climat de la CCNUCC. Si les membres de Climate Chance furent les premiers à en développer, au sommet de Lyon, cette édition sera l’occasion de rapprocher les coalitions accompagnées par l’association et celles de la CCNUCC qui seront présentes. Dans la feuille de route de la COP22, il avait été décidé que les coalitions du GCCA se réuniraient deux fois par an. Elles se réuniront donc les 13 et 14 à Agadir à l’issue du sommet. Ce sera l’occasion de faire que les acteurs africains intègrent ces coalitions car elles sont objectivement aujourd’hui des regroupements d’acteurs de pays développés..

Quelques chiffres pour terminer : 3 000 participants sont déjà attendus, une soixantaine de nationalités avec une vraie représentation du continent africain et bien-sûr une forte participation des acteurs marocains. Comme l’année dernière, le sommet se conclura par l’adoption de la déclaration d’Agadir des acteurs non étatiques. Elle visera notamment à présenter une feuille de route jusqu’au dialogue de facilitations.S’il y aura peu de side events cette année, les intervenants seront une fois plus de qualité : Brigitte Collet, l’ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique pour la France, au moins une dizaine de ministres africains et plus d’une quarantaine d’élus du continent aussi bien francophones qu’anglophones.

Place to B vous donne donc rendez-vous pour le plus gros événement non-étatique sur le climat jamais organisé en Afrique dès la semaine prochaine !

Nos derniers articles

COP23 : Jour 4, négociations dans la dernière ligne droite

17/11/2017 par Sami Cheikh Moussa

Jeudi était l’avant-dernier jour avant la fin programmée de la COP à Bonn. Est-ce......

LIRE
L'ARTICLE

COP23 : Jour 3, l’arrivée d’Emmanuel Macron

16/11/2017 par Sami Cheikh Moussa

Grand jour à Bonn, la COP23 accueille les chefs d’état du monde entier et......

LIRE
L'ARTICLE

COP23 : Jour 2, au cœur des difficiles négociations

15/11/2017 par Sami Cheikh Moussa

Déjà le 2e jour de Place to B à la COP23 ! La seconde......

LIRE
L'ARTICLE