Climate Chance : en route vers la COP22

Publié le 28/09/2016

Avec plus de 3 000 participants, plus de 200 intervenants et 62 nationalités différentes, les 3 jours de forums, ateliers et séances plénières de Climate Chance ont conforté la mobilisation des acteurs non-étatiques pour la transition écologique à quelques semaines de la COP22.

La Déclaration de Nantes, point d’étape important avant Marrakech

Les trois jours du sommet Climate Chance ont abouti à la signature de la Déclaration de Nantes (à retrouver en intégralité par-ici). Que dit-elle ? En bref, les acteurs non-étatiques reconnus comme « non-parties concernées » réaffirment la déclaration adoptée à la fin du Sommet Climat et Transition organisé à Lyon en juillet 2015 qui soulignait notamment le rôle des initiatives locales et territoriales dans la transition climatique et l’importance de l’éducation. Cette déclaration dénonce la trajectoire actuelle de 3°C qu’empreinte l’humanité si les engagements des états ne sont pas plus forts et porte des propositions constructives issues des 16 coalitions thématiques réunies à Climate Chance. À quelques semaines de la COP22, le but final est de porter les messages des participants du sommet aux gouvernements pour renforcer l’action concrète et combler le fossé entre les engagements actuels et l’objectif de l’Accord de Paris.

COP22 : le temps de l’action ?

Lors de la plénière de clôture de Climate Chance, Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et membre du Comité de pilotage de la COP22 a affirmé que « la réussite de la COP21 est une chance pour un nouvel universalisme et une humanité commune ».  On entend partout depuis que nous sommes sur ce sommet international que le plus important à présent que l’Accord de Paris a été signé est de « passer à l’action ».

Nous avons réuni autour d’un plateau retransmis en live quatre acteurs qui se rendront à Marrakech en novembre prochain, bien décidés à se retrousser les manches pour la 22ème Conférence des Parties :

1- Constance Benard et Marine Leduc, deux jeunes journalistes indépendantes, ont co-fondé le webzine La Luciole (il vous reste d’ailleurs 15 petits jours pour les aider à financer ce brillant projet !). Elles feront escale dans 7 villes différentes pour mettre en lumière des initiatives citoyennes et originales grâce à de courts reportages sonores. Cette radio mobile sensibilisera sur son passage petits et grands aux enjeux écologiques !

2- L’association CliMates, représentée sur notre plateau par Martin Salmon, sera évidemment présente : certains Mates seront accrédités et pourront suivre les négociations en direct pour les décrypter et en faire profiter toute leur communauté. Au même titre que les associations locales de jeunes de plus de 20 villes différentes, CliMates sera aussi présent à la COY12, la 12ème conférence des jeunes, en amont de la COP.

3- Vanessa Laubin a mis en avant certaines initiatives du GERES, le groupe énergies renouvelables, environnement et solidarités dans le cadre de la COP22. Leurs efforts se sont portés par exemple sur le développement de fours à pain ou de hammams durables. Rien d’anecdotique puisque nous apprenons que les hammams consomment près d’une tonne de bois par an !

4- Enfin, nous nous sommes permis de citer l’action de Place To B dans le cadre de la COP22 : Sami Cheikh Moussa, responsable du développement de l’association, a insisté sur l’importance de couvrir la COP22 avec un regard frais et un discours renouvelé. Multiplier les supports de diffusion, mobiliser une communauté de narrateurs pour sensibiliser et mettre en valeur les initiatives de la société civile en parallèle des négociations : telle est l’ambition de Place To B !

Les acteurs non-étatiques sont donc bel et bien en route pour la COP22… Espérons que les gouvernements suivront cet exemple et s’engageront pleinement pour une transition écologique globale !

Climate Chance

De gauche à droite : Walter Bouvais, Vanessa Laubin, Sami Cheikh Moussa, Marine Leduc et Martin Salmon ©Place To B

Pour les absents :

Climate Chance

Nicolas, Marie et Sami à Climate Chance ©Place To B

Un grand merci aux organisateurs du Climate Chance de nous avoir fait confiance pour la couverture de l’événement et l’organisation des émissions. Merci aussi aux participants de nos plateaux thématiques et tout particulièrement à Walter Bouvais de les avoir animés pendant 3 jours. Un grand merci aussi à Anne-Cécile Bras qui rempli tout à fait son rôle de marraine et sait nous guider et nous donner de bons coups de pouce ! Nous étions ravis de vous retranscrire cet événement international : merci à vous tous qui nous suivez pour vos likes, partages, retweets et présence virtuelle ou IRL… Continuons à renouveler la façon de parler du climat !

Pour info, vous pouvez nous retrouver à Bordeaux dès lundi 3 octobre pour le second chapitre de notre série d’événements Les Alchimies : « Pesticides sous tension ». À très vite !

Nos derniers articles

La COP24 s’est achevée, le Rulebook a été adopté

16/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

Le Katowice Rulebook a finalement été adopté hier soir, avec une trentaine d’heures de......

LIRE
L'ARTICLE

Avant-dernier jour de la COP24: on parle Bilan Mondial et éducation !

13/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

Nous sommes déjà à l’avant-dernier jours des négociations de la COP24 à Katowice !......

LIRE
L'ARTICLE

Jour 9 à la COP24 : l’Ambition au cœur des discussions

12/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

La deuxième semaine de négociations est bien entammée et nous en sommes déjà au......

LIRE
L'ARTICLE