Première journée à Climate Chance

Publié le 26/09/2016

Une partie de l’équipe de Place To B est à Nantes pour couvrir le sommet mondial Climate Chance. Du 26 au 28 septembre 2016, la Cité Internationale des Congrès accueille la société civile et les acteurs non étatiques pour faire le point depuis la COP21 et envisager la suite de l’Accord de Paris.

Climate Chance, c’est quoi ?

Climate Chance fait écho au sommet mondial Climat et Territoires organisé à Lyon l’année dernière en amont de la COP21.

Le but de l’événement est de « montrer que l’action de terrain est en marche et se réplique à grande échelle », pour reprendre les mots de Ronan Dantec, président de Climate Chance.

Climate Chance

(c) Climate Chance 2016 – Franck Tomps

À mi-chemin entre la COP21 et la COP22 à Marrakech, quelques semaines avant le sommet Habitat III à Quito, cet événement organisé à la Cité des Congrès dans le centre-ville de Nantes rassemble plus de 50 nationalités, 300 intervenants du monde entier et un véritable catalogue d’ateliers, forums, plénières et autres focus à suivre sur place et en ligne pendant trois jours. On ne sait plus que choisir dans ce programme qui une fois imprimé fait plus de 70 pages !

Climate Chance

Le programme copieux de Climate Chance. Copyright – Place To B

La maire de Nantes Johanna Rolland souhaite que Climate Chance devienne un rendez-vous annuel entre chacune des COP, un temps fort de la société civile qui aboutirait à des messages communs réunis dans la Déclaration de Nantes.

Et la société civile dans tout ça ?

Dès la plénière d’ouverture, on entend beaucoup parler d’action, de la nécessité de prendre de réelles décisions, de l’importance d’appliquer l’Accord de Paris à présent que de nombreux états – dont les deux principaux émetteurs – l’ont ratifié. L’ensemble des intervenants présents s’accordent sur l’importance des engagements de la société civile (collectivités locales, entreprises, ONG, etc) et sur la place qu’elle a prise avec l’Accord de Paris au côté des acteurs historiques de la lutte contre le changement climatique, les Etats. Depuis décembre 2015, tous ont enfin reconnu que la transition viendra au moins autant d’en bas (des citoyens) que d’en haut (les chefs d’Etat), il était temps !

Qui dit société civile, dit notamment acteurs du monde économique et le sommet Climate Chance est donc rendu possible par le financement d’entreprises dont le positionnement vis-à-vis de la transition – énergétique notamment – reste discutable. D’ailleurs, le sommet provoque des son premier jour une manifestation à Nantes pour dénoncer sa tenue mais les manifestants seront retenus plusieurs rues avant de pouvoir rejoindre la Cité des Congrès et resteront donc invisibles pour les nombreux participants.

Largement présentes via des stands bien achalandés et mettant en avant leurs solutions les plus innovantes pour le climat, les grandes entreprises françaises partagent néanmoins l’espace avec des acteurs engagés de la société civile venus du monde entier pour faire entendre la voix des associations et des communautés de citoyens.

Climate Chance est donc une vraie occasion pour ces acteurs qui n’échangent pas suffisamment souvent de se retrouver au sein d’événements communs. Ateliers participatifs visant à présenter les bonnes pratiques sur plus de 10 thématiques allant de l’éducation à la mobilité en passant par le financement. Forums organisés par des coalitions pour faire le point sur leurs actions depuis la COP21 et mettre à jour leur feuilles de route, qui sont pour plusieurs d’entre elles rattachées à l’Agenda de l’Action rattachées à l’Accord de Paris. La Cité des Congrès de Nantes accueille donc chaque heure plus d’une dizaine d’événements distincts tandis qu’au même moment dans l’Agora, l’espace de Coworking et le plateau média sont également occupés par différentes animations. Au premier rang desquelles, le Lab des Initiatives Nantaises mis en place par OpenOdyssey pour valoriser les initiatives des acteurs locaux via des pitchs qui se succèdent à un rythme effréné !

Quelques rencontres !

Naviguant dans cet écosystème bien différent de celui auquel nous sommes habitués, que ce soit à la COP21 ou encore plus à Montréal l’été dernier, une journée à Climate Chance offre des dizaines d’opportunités de rencontrer d’autres narrateurs de la société civile et de découvrir des projets historiques ou naissants de la lutte contre le changement climatique.

Parmi ces derniers, nous avons ainsi le plaisir de revoir Marine Leduc et Constance Bénard, ancienne bénévoles de Place to B COP21, qui lancent en vue de la COP22 le webzine La Luciole qui rejoindra Marrakech depuis Nantes en passant par Paris, Lyon, Marseille, Barcelone et Tanger. Présentes à Climate Chance au côté de l’OFQJ (Office Franco-Québécois pour la Jeunesse) pour expliquer leur démarche de mise en avant des initiatives très locales et qu’on ne voit jamais, elles sont d’ailleurs toujours en pleine campagne de crowdfunding !

Après avoir salué nos interlocuteurs de la Fondation Schneider, partenaires pendant la COP21, présents à Climate Chance notamment pour aborder la question de la précarité énergétique et de l’accès de l’Afrique à l’énergie, nous nous retrouvons autour d’un plateau radio animé par notre marraine Anne-Cécile Bras pour RFI. Le thème ? L’engagement des jeunes pour le climat aux COP et à Climate Chance. L’occasion pour nous d’échanger avec par exemple Yann Lesestre, président de l’association CliMates et intervenant de marque de la plénière d’ouverture du matin. Parmi les (très) nombreux projets menés par CliMates (Youth Visions for the Future, COPinmyCity, HeatWaveinmyCity, etc), nous collaborons déjà avec eux sur l’étude Références Geek.

Dans le même temps, nous profitions de notre présence au sommet pour interviewer Nathalie Sédou de la Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités de Lille dans le cadre de notre étude sur les visuels climatiques. Elle est en effet présente à Nantes pour présenter l’exposition Pour Une Poignée de Degrés mise en avant à l’entrée de la Cité et a même accepté de participer à l’une de nos tables rondes sur le plateau média de Climate Chance.

Place for Stories au coeur de Climate Chance

Place To B a en effet la chance d’organiser en partenariat avec Climate Chance cinq tables rondes sur le plateau média pendant les trois jours du sommet. Les deux premières d’entre elles se sont donc déroulées ce lundi : l’une sur le Nouveau Récit avec des intervenants très en lien avec notre thématique de la narration et l’autre questionnant le rapport des élus locaux aux questions climatiques et de transition. Deux plateaux animés par Walter Bouvais et Anne-Cécile Bras où nous avons pu pendant une heure à chaque fois prendre le temps de la discussion et de l’échange d’idées. Pas d’inquiétude, nous mettrons très prochainement en ligne les vidéos de toutes ces tables rondes qui se seront tenues à Climate Chance pour vous permettre d’en profiter en différé !

Climate Chance

Emission radio de Place To B à Climate Chance – Copyright Place To B

Rendez-vous bien-sûr dès demain avec deux nouvelles tables rondes à Climate Chance où nous aborderons les nouvelles formes de mobilisations et les projets qui mettent en pratique la transition en bas de chez soi ! Pour ceux qui n’ont pas la chance d’être à Nantes, notez bien le lien pour le livestream du plateau média et suivez le live tweet sur notre compte Twitter avec le hashtag #ClimateChance !

 Climate Chance

Marie et Sami à Climate Chance – Copyright Place To B

 

On vous laisse avec les photos de la première journée : comme si vous y étiez ! Et on vous dit à demain pour la suite de Climate Chance 🙂

 

Nos derniers articles

La COP24 s’est achevée, le Rulebook a été adopté

16/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

Le Katowice Rulebook a finalement été adopté hier soir, avec une trentaine d’heures de......

LIRE
L'ARTICLE

Avant-dernier jour de la COP24: on parle Bilan Mondial et éducation !

13/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

Nous sommes déjà à l’avant-dernier jours des négociations de la COP24 à Katowice !......

LIRE
L'ARTICLE

Jour 9 à la COP24 : l’Ambition au cœur des discussions

12/12/2018 par Anne-Sophie Lahaye

La deuxième semaine de négociations est bien entammée et nous en sommes déjà au......

LIRE
L'ARTICLE