Le lancement de Place to B Canada, comme si vous y étiez !

Publié le 12/08/2016

Place to B FSM

Lundi 8 août 2016, après 8 mois de préparation intense, Place to B FSM a ouvert ses portes dans les locaux de la Société des Arts Technologiques à Montréal devant plus de 250 personnes. Vous ne pouviez être là ? Voici de quoi ressentir l’ambiance qui régnait ici.

Et comme un lancement ne va pas sans discours, découvrez deux prises de paroles de cette soirée ! Nous avons choisi de partager ces textes « dans leur jus », avec la spontanéité, le multilinguisme, quelques envolées lyriques et l’émotion initiale.

Nicolas Bienvenu, directeur et co-fondateur de Place to B, fait le pont entre la COP21 et le Forum Social Mondial, de Paris à Montréal…

« Il y a 6 mois, Paris accueillait, la COP21. L’urgence et les conséquences du dérèglement climatique qui plane sur nos têtes ne peuvent laisser personnes de glaces !
Et quoi qu’il en soit, l’incertitude d’un futur bien mal engagé nous ramène à notre statut de simples hommes et femmes. Et notre monde devenu si petit, perdu dans un univers si grand fait tourner nos têtes.

Comment ne pas tomber dans la négation, comment ne pas être pessimiste, résigné ? L’arrivée de milliers de personnes venues du monde entier allait réchauffer une capitale, sur ses gardes, meurtrie par les attentats survenus deux semaines auparavant…
Mobilisés, suspendus à la signature d’un éventuel accord qui pourrait sauver le monde, nous sommes là !

Nicolas Bienvenu P2BFSM

Nicolas Bienvenu, une aquarelle de la talentueuse Marie Brelet.

C’est dans ce contexte que Place to B ouvre ses portes.

15 000 personnes, résidents, visiteurs dont des experts, scientifiques, artistes, passionnés, curieux… se prennent aux jeux. De nombreux événements sont également organisés à Bordeaux, Nantes et Toulouse.

Les échanges se multiplient et les 70 nationalités présentes s’accordent sur un langage universel basé sur plus de positif !

Rencontres, projets, émissions radio, interviews, spectacles, plateaux tv font raisonner des interrogations mais aussi le désir d’un dessein commun.
Ils sont à l’écoute, ils font entendre leur voix, ce sont des citoyens du monde ouverts et bienveillants ! L’énergie positive et créative de ces 15 jours fait naître de nombreux articles, publications, performances. Mais le plus important c’est que Place to B ait pu générer un lieu de vie dans lequel ses participants ont pris confiance et construit le noyau d’un changement à venir : « nous sommes les auteurs qui peuvent réécrire l’histoire et rafraichir le climat », disait justement notre slogan.

Place to B fait du bien ! Nous sommes ensemble, nous avons besoin d’échange et surtout de confiance en des collectifs au détriment d’un monde devenu trop individualiste.
« Délivrer » nos idéaux, changer vraiment, développer un projet commun sera sans doute la clé de notre salut ! Et, pour que cela fonctionne il ne doit pas s’agir de sacrifices mais de la quête d’un bonheur permanent …

Depuis la COP21, l’engagement, les initiatives, l’ingéniosité, le panache, les couleurs, les émotions, nous sont partagées, contées ! Elles contribuent à faire grandir une communauté internationale et comme nous aimons a le dire « allumer des phares dans le monde ».

C’est pourquoi, comme dans toutes les belles histoires, « Place to B » continue avec l’antenne « Place to B Canada » qui sera implantée au cœur du Forum Social Mondial du 8 au 14 Août. Un autre évènement fort de sens, que nous vous invitons à suivre : dans l’esprit de Place to B ! »

Julie Villain, co-fondatrice de Place to B Canada,

« I was thinking about this note and what I wanted to say to launch the Place to B chapter in Canada.

Place to B FSM

Crédit Photo : Mikaël Theimer / www.mikaeltheimer.com

And I thought I could potentially start by telling you what Place to B is. We’ve been calling it a “Participatory Newsroom”. It’s not wrong. But the more I was thinking about it, the more I realized that I don’t necessarily know what Place to B is!

What I know is what Place to B was in Paris, I know what I have in mind, and I know that we have this amazing space we can play in. Finally, I know that Place to B is a collaborative project, and what’s important for us today is that we will make Place to B together, we will create it and Place to B will B, trust us.
My point here is that Place to B is actually an invitation : an invitation that is open to everyone to participate, to make Place to B your place, to make yourself feel home, to make yourself feel comfortable enough to share your stories your experience of the World Social Forum.

Je vous invite à vous sentir chez vous, je vous invite à vous approprier l’espace, je vous invite à l’utiliser pour faire rayonner vos initiatives, vos solutions, vos propositions pour un monde meilleur tout au long de la semaine du FSM.
Faites de cet endroit votre quartier général. Venez pour y travailler, pour apprendre, pour rencontrer du monde, pour relaxer, pour vous exprimer, pour vous faire entendre, et pour contribuer à faire bouger les lignes du récit.
Le récit, c’est bien souvent celui qui nous mobilise ou nous tétanise. Celui qui nous guide vers l’action ou simplement nous voue à l’inaction. La force intrinsèque des messages que nous lisons dans les nouvelles, dans les médias, mais pas seulement.
I will continue by sharing with you a conversation I had with Karina a few days ago that sort of explains what’s behind Place to B. The term changemaker has been used massively everywhere – in annual reports, in the news, and many other places. But for us, at Place to B, what’s important to understand is that all the actions we take and the decisions we make to bring about change are rooted in a story, in a narrative – in a récit – that we’ve been building and telling ourselves.
This story is rooted in a personal history, is shaped and influenced by the environment we live in and the people we have met, we meet and are surrounded by on a daily basis.
This simply means that we all have A or multiple stories to share : We are all narrators. Nous sommes tous des narrateurs.
And that’s when I go back to my invitation : Let’s all start by being a narrator for change, and by telling, sharing, expressing, drawing, singing our stories of change, whether there are personal or collective stories, we are drawing lines to become active creators and creative actors.

Place to B FSM

De gauche à droite, Julie Villain, Bruno Demers et Blandine Villain – l’équipe montréalaise de Place to B. Une aquarelle de Marie Brelet.

So to end on this note, Place to B is an invitation for all of you to be the Narrator for change that you’ve always wanted to be – que vous soyez journaliste, illustrateur, blogueur, youtuber, peintre, cinéaste, artiste de cirque… you are all invited to express your stories of change, your stories for change, your experience, your vision, your solutions, your initiatives in all its forms and under a creative, constructive, and positive approach.

Thats all I wanted to say, Welcome to Place to B ! »

A lire sur le même thème : 

  • Journal de bord #P2BFSM : on s’installe et on ouvre les portes ! – cliquez ici
  • Pour la beauté du combat – cliquez ici

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #53

31/05/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #52

10/05/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #51

12/04/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE