Parcours média de la FabriK à DécliK, la jeunesse a beaucoup de choses à raconter ! (1/2)

Publié le 07/07/2016

Parcours media

1ère partie : Le parcours média comme si vous y étiez

Lors de l’événement la FabriK à DécliK qui se tenait du 29 juin au 2 juillet 2016, nous avons eu le plaisir d’animer un « Parcours Média » sur lequel nous avions carte blanche. 20 jeunes, des intervenants de qualité, une facilitation à la coopération… retour sur 3 jours que l’on n’a pas vu passer.

Parcours Média

Les participants du Parcours Média aux côtés de leur parrain, Michel Venne (copyright Place to B)

Imaginer un parcours média sur 3 demi-journées, avec à la clé une production : voici le défi que nous avait lancé en janvier dernier l’association Osons Ici et Maintenant qui porte la FabriK à DécliK. Sept mois plus tard, après de nombreux rebondissements, questionnements, des lectures et réflexions, des séances de brainstorming, le Parcours Média a enfin vu le jour.

Les animateurs du parcours :

 

1. Comprendre pour agir

Pour débuter ce parcours, il fallait proposer un cadre, une réflexion collective sur l’univers des médias aujourd’hui.

Car « partout dans le monde, l’information est au coeur des enjeux sociaux, politiques et démocratiques et de nombreuses personnes luttent pour y avoir accès ou la contrôler » (source S’informer, décrypter, participer ! Guide pour s’orienter dans le brouillard de l’informationRitimo – 2016).

Michel Venne, écrivain, journaliste, éditorialiste et fondateur de l’Institut du Nouveau Monde (qui a inspiré la FabriK à DécliK) nous a fait le plaisir de sa venue depuis Montréal. Celui qui avait accepté être le « Parrain » de ce parcours nous a offert une vingtaine de minutes de réflexion basée sur son expérience autour de l’univers médiatique international, de l’émergence du numérique et de ses opportunités et risques, des liens parfois étroits entre journalisme et activisme, des richesses et déboires du métier de journaliste… Un témoignage particulièrement apprécié des participants qui a permis de contextualiser la suite du parcours.

2. Coopérer pour mieux avancer

Lidy Zulke-Trokhatcheff, fondatrice de la Petite Fourmilière et accompagnatrice à la coopération, a ensuite proposé aux participants de créer un « Cadre de sécurité ». Cette méthode de facilitation permet de faciliter les échanges, la prise de parole et l’horizontalité du travail en groupe.
En effet, il nous a paru essentiel de proposer ces nouvelles méthodes de travail collectif car travailler en groupe est parfois difficile, les participants ne se connaissaient pas avant de commencer et venaient d’horizons, milieux socio-économico-culturels très variés. Fixer des codes en amont leur a permis de tous trouver leur place et a facilité la cohésion des groupes tout au long du parcours.

Parcours média

Le cadre de sécurité du Parcours Média (copyright Lidy Zulke-Trokhatcheff)

 

3. Mise en situation : la conférence de presse

Les « DécliKés » ont eu ensuite la possibilité de se jeter dans le grand bain du travail de journaliste grâce à une mise en situation d’une Conférence de Presse. Les invités, des professionnels du monde des médias, se retrouvaient sur le banc des interrogés. Les jeunes étaient les journalistes du jour et ont pu prendre la parole grâce à un bâton de parole pour poser toutes leurs questions aux professionnels.

Les professionnels ayant répondu présent étaient :

Parcours média

Rencontre avec les professionnels (copyright Place to B)

La qualité des échanges fut assez surprenante, les participants ayant pour la plupart déjà bien cerné les enjeux de cet univers et montrant une avidité à en savoir plus. Les professionnels ont quant à eux joué le jeu de cet exercice de style, sans préparation (les questions étant spontanées), qui les forçait notamment à la concision.
Seul regret : que ça n’ait pas pu durer plus longtemps tant les sujets abordés étaient riches.

Quelques points soulevés :

  • la qualité des articles des médias traditionnels
  • la précarisation du métier de journaliste
  • comment rendre l’information plus accessible

 

4. S’exprimer, pour raconter ses (des)espoirs de jeunesse 

Parce que questionner, réfléchir, comprendre c’est bien mais qu’il fallait aussi passer à l’action et prendre la parole, nous avons utilisé une méthode de Lidy pour faire émerger des sujets d’articles par les participants. Chacun a pu apposer sur une feuille une thématique qu’il souhaitait aborder et la coller au mur.

Puis, collectivement, il a fallu essayer de regrouper ces sujets afin de constituer des équipes de 3 à 4 personnes. Le processus s’est passé assez naturellement sauf pour un groupe de sept participants qui voulait aborder la politique pour qui il fut compliqué de choisir deux angles distincts afin que les groupes restent restreints pour permettre la participation active de chacun.

Parcours média

L’idéation collective (copyright Place to B)

6 groupes se sont donc constitués autour de 6 thématiques :

  • les jeunes et la politique : constat
  • les abus du système politique
  • l’éducation – proposer de nouvelles formes
  • l’accès à la culture
  • la notion de travail
  • les risques liés à Facebook

 

5. Produire ensemble en un temps record

Après l’idéation, la production. À travers une grille méthodologique, chaque groupe a du dans un temps record choisir un angle. Ce fut une réelle difficulté dans la quasi totalité des groupes car ils avaient envie de parler de pleins de choses et trouver la convergence parmi la diversité leurs intérêts et points de vue était un défi. La course contre la montre les a obligé à trancher et à choisir des sujets très précis.

Les participants ont eu la chance d’être épaulés, en plus de leurs animateurs, par des professionnels aux compétences aussi différentes que complémentaires.

« Après avoir participé à la Creative Factory,durant la COP21, j’avais envie de rendre un peu de la folie créative reçue durant ces incroyables journées. J’ai retrouvé la même énergie chez toutes les équipes. La même envie de faire, tricotée avec un bel esprit critique. J’ai fait de mon mieux pour les accompagner sur leur chemin, pour les guider sans trop les influencer dans ce processus complexe et fragile qu’est la mise au monde d’une idée. Je ne sais pas si je les ai beaucoup aidé mais je crois qu’ils étaient fiers d’eux. Et moi, je me suis sentie heureuse pour eux. »

  • Frédérick Diot, Chef de projet audiovisuel et Réalisateur a quant à lui accompagné les groupes sur la partie vidéo et mise en lumière des projets.
    « J’ai rencontré des gens curieusement motivés, pas que la motivations est extra-ordinaire, mais des gens qui avaient envie de relever le défi »
  • Camille Mazaleyrat aka Kam, illustrateur et dessinateur dont le coup de crayon a su mettre en lumière certains projets.

Et hop, voilà nos six équipes lancées vers la production. Ecriture, interviews, recherches, micro-trottoirs… la salle se vide et les reporters en herbe prennent leur envol.

À leur retour, petite mise en commun des avancées et du travail restant avant de se quitter jusqu’au lendemain.

Parcours Média

Les néo-reporters en action (copyright Place to B)

Retour le samedi matin (et oui : la FabriK, c’est même le week-end). L’objectif de cette matinée : finaliser. Florian et moi-même devenons des horloges parlantes rappelant inlassablement le temps qui passe. S’organiser, faire des choix, monter les vidéos, scanner les dessins… c’est l’effervescence dans la salle qui nous accueille. Jusqu’au moment où, petit miracle, tous les projets sont terminés, envoyés, partagés et prêts à être présentés.

6. Présenter la production

Une fois les productions terminées, place à la présentation. Chaque groupe a pu présenter son travail devant l’ensemble des participants et notre parrain Michel Venne.
Un exercice pas forcément évident car il nécessite de prendre la parole en public, synthétiser un travail et proposer un bilan à chaud. Cette présentation fut un échauffement car le soir venu, il fallut recommencer devant les 300 personnes présentes à la Grande Assemblée Citoyenne de clôture. 1 minute par groupe pour expliquer le sujet, l’angle choisi, le format et les impressions. Tous ont joué le jeu, même les plus timides et pour cela un grand bravo à l’ensemble du groupe !

Parcours média

Michaël, Raphaël et Elrick présentent leur projet sur la Politique et les jeunes (copyright Place to B)

 

Bilan

Quelques chiffres clés :

√ 21 jeunes, de 15 à 30 ans dont 16 filles et 5 garçons répartis en 6 groupes de 3 à 4 personnes

√ 6 sujets // 6 formats

  • La Fac pour tous // article (rédactionnel)
  • La notion de Travail // controverse – interview croisée – dessin
  • Les risques liés à Facebook // article tiré d’un micro-trottoir
  • Trikritik : Pérégrinations citoyennes autour des enjeux électoraux // Pastilles dessinées humoristiques
  • Le tatouage comme forme culturelle // Photo-reportage
  • Les jeunes et la politique // Vidéo

√ 1 minute de présentation par groupe en Assemblée (regarder sur Périscope)

Le dernier mot aux participants

Michaël, 18 ans : « J’ai pu apprendre de nouvelles choses et je me suis amusé ! La bonne humeur présente tout au long du parcours est hyper positive. »

Souhel, 23 ans : « Une expérience collaborative où la débâcle des idées a pu faire la part belle aux jeunes, et à leurs propos. »

Vincent, 24 ans : « En nous donnant la possibilité de donner de la voix sur un sujet qui nous faisait envie, les animateurs du parcours nous ont permis d’approfondir nos réflexions autour de nos idées et de les confronter aux autres. L’échange en groupe est important, on s’est apporté mutuellement des axes de pensée que l’on n’avait pas imaginés de prime abord. »

Vous voulez découvrir les productions, lisez la deuxième partie de notre article !
Parcours média de la FabriK à DécliK, la jeunesse à beaucoup de choses à raconter ! 2ème partie : En avant les productions !

Sur le même thème, (re)lisez notre article de l’année dernière sur la 1ère édition de la FabriK à DécliK.

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #48

22/03/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #47

08/03/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #46

22/02/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE