DATA for Climate : quand les données se mettent au service du climat

Publié le 18/12/2015

D’emblée, Romain Lacombe pose les termes du débat. Comment les données, qui prolifèrent aujourd’hui avec l’essor du numérique, peuvent-elles être utilisées d’une façon plus vertueuse, afin de générer davantage de bien-être collectif ? Comment peuvent-elles nous aider à cartographier les problèmes collectifs ? Pourquoi ne va-t-on pas plus vite dans le développement de l’open data si l’on peut résoudre des problèmes politiques par l’analyse appliquée des données ?

opendataconference

Le modérateur de la conférence DATA for Climate, qui a eu lieu ce mercredi après-midi à Place to B, a lui-même consacré ses connaissances en data à la sensibilisation des citoyens à l’environnement. Plume Labs permet en effet de se renseigner en temps réel sur le niveau de pollution de plusieurs dizaines de villes à travers le monde.

Comme le souligne Romain Lacombe, les membres de la COP fondent toutes leurs décisions sur les trajectoires anticipées du changement climatique. Il est donc essentiel de s’emparer du savoir-faire des data scientists pour mieux cerner le réchauffement planétaire. Le data est un excellent instrument d’aide à la décision, mais il est également un bon outil de communication sur les enjeux du climat. C’est ce que comptent démontrer les différents intervenants de l’après-midi.

Mieux informer sur le climat grâce à la datavisualisation

C’est d’abord Climate Interactive qui monte sur l’estrade pour présenter ses réalisations. Cette organisation scientifique américaine a créé, à partir des recherches du MIT en dynamique des systèmes, un outil numérique, facile d’accès et customisable, qui permet de modéliser le réchauffement planétaire futur en fonction – par exemple – du niveau des INDC annoncées par les acteurs de la COP21.

Dans la même veine, Karen Bastien a créé le Global Carbon Atlas, un ambitieux projet de datajournalisme réalisé par son agence We Do Data qui met en lumière les émissions de carbone liées aux activités humaines. Le Global Carbon Atlas propose une lecture très pédagogique et visuelle des émissions carboniques à l’échelle de la planète. L’atlas propose à la fois un récit historique – alliant passé, présent et futur – et une cartographie interactive des émissions actuelles, personnalisable en fonction d’une multitude de critères (pays, types de ressources, usages).

Favoriser le développement durable avec l’open data

Aux Nations Unies, Robert Kirkpatrick et ses équipes mènent le combat de l’open data. Global Pulse, créé par le Secrétariat Général de l’ONU, a pour objectif de promouvoir le partage massif et l’exploitation intelligente des données dans une perspective de développement humain. Kirkpatrick met l’accent sur une pratique qui se développe : la data philanthropy. L’idée est simple : des entreprises mettent leurs données à disposition des pouvoirs publics et des chercheurs avec pour finalité la résolution de problématiques socio-économiques.

Une pratique qu’a adopté Orange. Le géant français des télécoms a lancé au Sénégal le Data for Development Challenge. Le concept : Orange partage une partie de ses données au public avec pour but de résoudre divers problèmes en lien avec l’agriculture, l’accès à l’énergie ou encore la santé publique (comme par exemple l’éradication de la malaria).

L’open data a le vent en poupe. En France, une grande mission nationale appelée Etalab a été lancée pour démocratiser l’accès aux données publiques ainsi que leur utilisation dans l’intérêt général. Comme l’explique Romain Talès, le partage public des données est en réalité un vieil idéal politique : “En France, l’open data existe en fait depuis la DDHC de 1789 avec la consécration du principe de la liberté de communication”. Afin de donner davantage de profondeur à cette dynamique, la France a rejoint l’Open Government Partnership, un projet international soutenant l’ouverture des données publiques.

L’Agence Parisienne du Climat, dans la capitale française, utilise aussi l’open data pour orienter les politiques publiques et sensibiliser les Parisiens. L’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Île-de-France est également en avance dans l’utilisation appliquée des données pour résoudre les problématiques écologiques.

Trouver une synergie entre numérique et écologie

Mettre la transition numérique au service de la transition écologique. C’est avec cette ambition que la Fondation Internet Nouvelle Génération vient de lancer la plateforme Transitions², qui incite les talents du numérique à inventer des applications au bénéfice de l’écologie. Comme l’explique Daniel Kaplan, délégué général de la FING, le numérique est un phénomène à double tranchant : “si nous l’utilisons purement pour maximiser la productivité, il est à la fois une solution et un problème”. Car l’effet rebond peut être fort. Toutefois, puisqu’il génère de l’enthousiasme et stimule la créativité collective, autant utiliser le formidable potentiel du numérique au profit du développement durable. L’objectif de Transitions² est de favoriser une dynamique le rapprochement entre le monde des nouvelles technologies et celui de l’écologie, qui ne se connaissent encore que très peu.

Avec la même vocation de synergie, le gouvernement soutient le Challenge C3, tour de France de l’innovation ouverte. Mais la transition écologique, c’est aussi initier les générations futures. Yves Boillot, d’Orange, présente en cloture de la conférence le programme Code for COP21, qui a permis à des enfants de découvrir le code via la réalisation de créations digitales sur le thème du développement durable. Une chose est sûre : l’idylle entre numérique et écologie ne fait que commencer.

Guillaume Compain, @vertbocage

Nos derniers articles

Is it healthy to Download Anti-virus For Free?

21/09/2022 par ee2016

Free antivirus programs can be a great way to safeguard your computer from viruses.......

LIRE
L'ARTICLE

Selecting the Best Free of charge Antivirus Software program

21/09/2022 par ee2016

When looking for the best free antivirus software, it is important to choose a......

LIRE
L'ARTICLE

Digital Board Place for Technical

20/09/2022 par ee2016

When it comes to hosting a virtual plank meeting, technology can be a important......

LIRE
L'ARTICLE