Au Village Mondial des Alternatives, les citoyens se mobilisent pour le climat

Publié le 11/12/2015

En ce samedi 5 décembre, les marchands et les bénévoles bravent le froid pour préparer l’ouverture du Village Mondial des Alternatives. Une foule de gilets verts portant le nom d’Alternatiba dénote dans le paysage de Montreuil.

Il n’est pas encore onze heures, mais tous s’agitent pour accueillir les visiteurs qui vont se réunir dans une « grande fête populaire », comme l’indiquent les petits livrets tendus aux passants. Il s’agit de montrer aux citoyens que le changement pour préserver la planète est possible et qu’il n’est pas synonyme de contrainte.

De l’art et des alternatives

Avec onze quartiers thématiques, 270 « porteurs d’alternatives » et plus de 600 bénévoles, l’imposant Village invite à découvrir de nouveaux modes de vie.

À côté de la tente principale, une œuvre d’art attire l’attention. Il s’agit d’un grand arbre en bois, paré de rubans multicolores et multilingues sur lesquels les citoyens répondent à la question : « qu’aimez-vous dans le monde et espérez ne jamais perdre à cause du chaos climatique ? ».

Ce projet intitulé « Le Ruban climatique » a été initié par Andrew Boyd, un activiste américain aux multiples activités. Il explique qu’avec son installation il souhaitait surmonter la peur, la tristesse et le côté oppressant du changement climatique pour donner envie aux gens de se mobiliser : « Nous avons pensé avoir besoin de trouver un moyen pour les gens de partager leur peine. De prendre en compte la réalité du changement climatique mais d’une façon qui ne les déprime pas, mais leur permette d’être plus connectés les uns aux autres, et plus aptes à agir ».

Grande parade

La déprime n’est en effet pas au rendez-vous dans le Village. La foule commence à arriver, intriguée par les stands, la musique qui résonne et surtout la batucada qui se prépare. Les artistes et les associations sont appelés à se mettre en place pour la grande parade autour du Village. C’est un cortège de chants, de bruits et de couleurs, accompagné d’une foule de journalistes qui se glissent parmi les participants.

Les membres seniors du mouvement norvégien « Grandparents’ Climate Campaign Norway » ouvrent la marche, entonnant une chanson en cœur accompagnée à la guitare. Au premier rang, on retrouve Guttorm Grundt, grand-père et membre très actif de l’association ; nous l’avions rencontré quelques instants auparavant dans un café. « Je suis vraiment content de voir que beaucoup de gens de la jeune génération se sentent concernés par le climat dans le futur. Mais je suis aussi très déçu qu’il n’y ait pas plus de gens qui s’engagent. Je pense que beaucoup de jeunes gens se rangent derrière les modèles de consommation de leurs parents et y restent », avouait-il.

Des alternatives pour le climat qui concernent donc toutes les générations, des plus jeunes aux plus âgés. Parmi les visiteurs, beaucoup de parents sont venus avec leurs enfants qui regardent la parade bruyante d’un air intrigué et amusé. Des activités sont d’ailleurs prévues pour les plus jeunes, afin de leur faire découvrir des solutions pour l’environnement dans leur quotidiens, ou encore les produits locaux.

Lorsque la batucada s’achève, la foule se disperse entre les stands et se regroupe autour de grandes tables installées à l’espace restauration. Même s’il faut être patient pour déguster un « Cône 21 » végétarien ou se réchauffer autour d’une soupe, la bonne humeur reste présente et les visiteurs lisent avec attention la liste des plats proposés.

Derrière le comptoir, les bénévoles s’activent avec le sourire et enchaînent les commandes. À travers les différentes artères du Village, la fumée et l’odeur des grillades se dispersent et continuent d’attirer la foule. Hot-dogs, frites, hamburgers… Qui a dit que le local et le bio devaient être ennuyeux ?

Pour Txext Etcheverry, porte-parole d’Alternatiba et très investi pour l’ouverture de ce Village, il s’agissait de montrer qu’au-delà des enjeux climatiques liés à la COP21, l’engagement se place aussi à l’échelle des citoyens : « On va essayer de montrer que ces alternatives toutes réunies construisent une société plus joyeuse, plus solidaire, plus humaine ».

Et c’est ce que le Village Mondial des Alternatives a essayé de prouver à travers un week-end très rythmé et riche en événements.

Nos derniers articles

Is it healthy to Download Anti-virus For Free?

21/09/2022 par ee2016

Free antivirus programs can be a great way to safeguard your computer from viruses.......

LIRE
L'ARTICLE

Selecting the Best Free of charge Antivirus Software program

21/09/2022 par ee2016

When looking for the best free antivirus software, it is important to choose a......

LIRE
L'ARTICLE

Digital Board Place for Technical

20/09/2022 par ee2016

When it comes to hosting a virtual plank meeting, technology can be a important......

LIRE
L'ARTICLE