Portraits des bénévoles Place to B – N°1

Publié le 02/12/2015

Julien, 27 ans

Julien« Je suis responsable environnement dans un syndicat d’assainissement, hydrogéologue de formation. J’ai connu Place to B avant tout par ma copine, Natacha, graphiste à Place to B. Je pense aussi que l’idée de ce brainstorming géant est très intéressante ; on ne parle pas de politique au sens strict, mais d’engagement, de sensibilisation, de communication avec une vraie proximité des acteurs de la COP21, hors entreprises et hors politiques.

J’aide essentiellement à l’installation et à la logistique. J’ai posé les quelques jours qui me restaient pour donner un coup de main, et aider comme je peux ! »

 

Anne, 26 ans

Anne« J’ai fait des études en relations internationales et gestion de projets européens. J’ai connu Place to B grâce aux réseaux sociaux et notamment Facebook. Je souhaitais m’engager pour la COP21 et surtout sur la durée. Place To B proposait des missions très flexibles et dans le temps.

Je suis bénévole aux relations presse mais je suis là quand on a besoin de moi ! J’aime être au cœur de ce qui se passe, et je trouve intéressant de se nourrir des discussions, et des échanges. L’effervescence de Place to B fait du bien : elle véhicule un discours optimiste, qui donne envie de s’investir et de découvrir les innovations et initiatives émergentes. »

 

Sylvie, 51 ans

Sylvie« Je suis juriste et j’ai ma propre agence évènementielle. Je n’avais pas de projets en ce moment, c’était donc le timing parfait pour prendre un peu de temps et m’engager !

La COP21 c’est un sujet qui me parle, sur lequel je me suis beaucoup documentée, j’ai lu et consulté. Place to B est pour moi un endroit, un regroupement qui cherche à tirer quelque chose de positif de la problématique du climat. C’est beau cette action extra-gouvernementale, génératrice de tas d’énergies qui viennent de partout, et d’univers différents.

Je me suis engagée car je voulais prendre part à quelque chose, et Place to B est une belle initiative. Je voulais voir comment cela fonctionne, comment cela va évoluer, et ce que cette énergie va donner : c’est comme au rugby, il faut transformer. Je participe à l’équipe éditoriale, notamment sur les workshops, mais j’aide aussi quand on besoin de moi pour autre chose. »

Thomas, 25 ans

Thomas« J’ai fait un master en psychologie-sociale, je suis donc psycho-sociologue. Je suis le copain de Marie, la Community Manager de Place to B, donc je connaissais le projet.

Je suis photographe pour Place to B, je couvre les évènements et notamment la Creative Factory. Je suis sensible aux problématiques de la COP21, notamment le volet social, directement en lien avec mon travail. Une partie de ma formation promeut les comportements éco-responsables. Ce qui m’intéresse ce sont notamment les conséquences sociales des migrations climatiques, et la réorganisation des territoires que va engendrer le changement climatique.

J’aime aussi l’idée du nouveau récit, de la communication alternative que propose Place to B, avec aussi les avis d’experts offerts par Place to Brief. Ces personnes vont aider à éclairer la complexité du problème. Place to B c’est aussi un endroit de rencontres, de différents univers et c’est cette émulation qui me plait. »

Aurélie, 20 ans

Aurélie« Je suis en licence, actuellement en alternance dans une grande entreprise en tant que chef de projet communication. J’ai connu Place to B par une amie d’amie, et je voulais participer à la bonne cause en mettant à profit mes compétences.

La dynamique de Place to B m’a plu et je pense que c’est important de valoriser un projet comme celui là. Cet événement est aussi l’occasion de rencontrer des gens, avec des profils différents. En tant que bénévole, ça me permet aussi de toucher un peu à tout, en m’impliquant dans un projet.

Les problématiques de la COP21 me paraissent lointaines, mais il est indéniable que l’on y est de plus en plus sensibilisé. Du coup, je voulais y mettre du mien en faisant partie de l’équipe Live. »

Corinne, 61 ans

Corinne« Fundraiser depuis 5 à 6 ans, j’ai été dans la communication pendant plus de 20 ans. J’ai connu Place to B à la conférence de cet été au CESE  (Conseil Economique, Social et Environnemental). Anne-Sophie en a parlé, et j’ai vraiment été convaincue par intervention et l’idée de faire évoluer le discours sur l’environnement.

J’ai déjà travaillé sur ces sujets avec le monde paysan par exemple mais j’ai également approché les thématiques sur les 30 dernières années par différents angles. Par exemple, j’ai mené la toute première campagne de Gaz de France sur l’environnement.

Aujourd’hui, je voulais suivre le brainstorming de l’intérieur et apporter ma pierre à l’édifice. Je suis polyvalente : je m’occupe de l’accueil, de la logistique et bien d’autres choses ! J’espère rencontrer des gens, et souhaite découvrir un peu mieux et différemment les problématiques liées à l’environnement.

 

Nos derniers articles

Is it healthy to Download Anti-virus For Free?

21/09/2022 par ee2016

Free antivirus programs can be a great way to safeguard your computer from viruses.......

LIRE
L'ARTICLE

Selecting the Best Free of charge Antivirus Software program

21/09/2022 par ee2016

When looking for the best free antivirus software, it is important to choose a......

LIRE
L'ARTICLE

Digital Board Place for Technical

20/09/2022 par ee2016

When it comes to hosting a virtual plank meeting, technology can be a important......

LIRE
L'ARTICLE