Jeunes Reporters pour l’Environnement: un millésime COP21

Publié le 22/07/2015

« Nous avions en tête depuis longtemps d’ouvrir le programme Jeunes Reporters pour l’Environnement (JRE) aux étudiants, qui nous ont souvent manifesté leur intérêt. », explique Romain Bouillon, de l’Office Français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe (of-FEEE).

Après un test exploratoire avec les 18-21 ans, tous les étudiants peuvent participer à ce concours organisé dans 30 pays, auparavant ouvert seulement aux 11-18 ans, grâce aussi au partenariat du REFEDD, le réseau français des étudiants pour le développement durable.

Un prix spécial pour la COP21

Chez les mineurs (11-14 ans et 15-18 ans) comme chez les majeurs, le jury remet trois grands prix, pour trois modes de traitement de l’information: vidéo, photo, article écrit. Sauf que les lauréats majeurs repartent avec un prix financier de 1000 € ! De quoi s’acheter du bon matériel.

Cette année, une catégorie spéciale Paris Climat a été ajoutée, dans les deux tranches d’âge, en écho à la COP21. Les reportages, envoyés avant le 6 novembre, seront sélectionnés pour être diffusés pendant la Conférence sur le climat et pourquoi pas, au sein de véritables médias.

« On espère que la qualité sera telle que certains journalistes en herbe trouveront une tribune, confie Romain Bouillon. Et ils partiront aussi en reportage aux quatre coins de Paris pendant la COP21. »

Journalisme et climat : les jeunes à bonne école

« Notre cible « naturelle » est double, explique l’ancien journaliste spécialisé: les étudiants en communication et en journalisme, et ceux des métiers de l’environnement, mais on espère toucher un public bien plus large. On sera heureux si l’on arrive à susciter quelques vocations ! »

Le concours encourage la démarche journalistique chez les jeunes : « faire preuve de curiosité, de rigueur et de sérieux ; comprendre en profondeur les problématiques, sélectionner les informations, démêler les discours et les positions de chacun… » Mais il va plus loin.

« On s’inscrit dans le journalisme de solution, analyse Romain Bouillon. On demande aux jeunes de réaliser une action concrète dans le prolongement de leur reportage, pour aller au-delà des constats. Notre credo, c’est qu’on peut transformer la société en faisant notre part ».

Et le climat s’y prête particulièrement : « C’est un thème complexe qui nécessite d’enquêter, et dans lequel il existe aussi une myriade de solutions ». Au boulot !

Nos derniers articles

Is it healthy to Download Anti-virus For Free?

21/09/2022 par ee2016

Free antivirus programs can be a great way to safeguard your computer from viruses.......

LIRE
L'ARTICLE

Selecting the Best Free of charge Antivirus Software program

21/09/2022 par ee2016

When looking for the best free antivirus software, it is important to choose a......

LIRE
L'ARTICLE

Digital Board Place for Technical

20/09/2022 par ee2016

When it comes to hosting a virtual plank meeting, technology can be a important......

LIRE
L'ARTICLE