Maskbook : mobiliser grâce au masque, un symbole universel

Publié le 21/06/2015

Réunies en conclave, les 21 personnalités choisies par Alice Audouin, fondatrice et chef d’orchestre d’Art of Change 21, n’en sont pas sorties tant qu’elles n’avaient pas trouvé « des actions concrètes à destination des citoyens, pour mobiliser sur le climat. » Le projet Maskbook est l’une des initiatives qui a su mettre d’accord les artistes, les entrepreneurs et les jeunes engagés pour le climat, en novembre 2014.

Le masque, medium efficace

L’objectif : récolter des milliers de portraits d’artistes et de citoyens masqués. Une galerie sera ensuite disponible en ligne, et une projection monumentale aura lieu pendant la COP21. D’ici là, des ateliers auront lieu un peu partout en France (Fablabs, ressourceries…) pour inciter les citoyens à créer leur masque, en customisant un masque anti-pollution ou en en créant un de toute pièce.

Art of Change, Maskbook, masque, COP21, Art

Un atelier Maskbook, le 7 juin, à l’occasion de la course pour le climat, au Panthéon.

 

Les huit artistes d’Art of Change 21 créeront aussi leur exemplaire. Et pour ceux qui n’ont pas envie de se mettre aux travaux pratiques, une application sortira bientôt.

« Maskbook a su plaire aux 21 grâce à plusieurs atouts », explique Alice Audouin. D’abord, tout le monde peut participer. « Le masque est un symbole culturel universel, que toutes les civilisations utilisent pour s’exprimer et détourner une réalité. On utilise le masque anti-pollution comme médium. »

Une action positive et ludique

Le projet illustre aussi le lien entre un intérêt personnel, notre santé, et un intérêt collectif, la lutte contre le changement climatique. « Plutôt qu’un discours négatif et moralisateur, on montre qu’on peut s’intéresser à soi et au climat en même temps. » Troisième corde à son arc, il est ludique tout en suscitant la réflexion : « Avec nos selfies masqués, on joue sur un usage de notre vie quotidienne et sur la représentation de soi. »

Avec Maskbook, Art of Change 21 veut toucher un public international. « Nous allons aussi organiser des événements ailleurs, et notamment en Chine, conclue la fondatrice d’Art of Change 21, car on ne peut plus composer sans elle sur ces questions. Et le masque anti-pollution est un symbole qui la touche particulièrement ! »

Pour se faire connaître et se financer, l’association mène aussi une campagne de crowdfunding sur la plateforme américaine Kickstarter, lancée récemment en France. Dernier délai pour participer : le 25 juin !

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #54

28/06/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #53

31/05/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #52

10/05/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE