7 Milliards de rêves, une seule planète

Publié le 18/05/2015

Mkh Marketing, cc by 2.0

Des centaines de candidats ont pris leur plume au début du mois pour imaginer le récit d’une Terre où chacun des 7 Milliards d’individus de la Planète s’engagerait pour la défense du climat.

Un enjeu à la clé : gagner un séjour gratuit en Italie, pour assister à l’Expo de Milan et couvrir l’évènement. Tout au long de la semaine, l’UNEP (en français, le PNUE, Programme des Nations Unies pour l’Environnement) nous a fait découvrir des bloggeurs venant des quatre coins du monde, avec une passion commune : l’écriture ; et une cause les rassemblant : la défense environnementale et la réclamation d’une transition vers un modèle de développement soutenable.

Si vendredi 15 mai 2015,  le nom de la dernière candidate sélectionnée pour rejoindre la liste des dix finalistes était annoncé, c’est aujourd’hui que l’on a découvert l’identité de la Grande Gagnante.

Malgré l’espoir de figurer parmi les Coups de Coeur du Jury, ni Allision Ballentine, jeune diplômée d’un bachelor en Etudes Environnementales, se décrivant comme très impliquée dans la protection de la faune et de la flore et convaincue de la nécessité d’une éducation citoyenne aux questions environnementales, ni Abid Hussain, membre du Parlement Pakistanais des Jeunes pour l’Eau, ne remporteront le sésame milanais.

La grande gagnante

Kara Brussen a remporté le concours de l'UNEP.

Kara Brussen a remporté le concours de l’UNEP.

C’est finalement Kara Brussen, une consultante australienne en développement durable et en ingénierie environnementale qui remporte le concours avec « One Less Thing (Or Why I Started Cycling Everywhere) ». Au fil des lignes, on découvre avec étonnement le partage d’un vécu, celui d’une expérience personnelle. L’ambition de relever un défi : remplacer sa voiture par son vélo pour se rendre au boulot.

Et pourtant : Kara, jeune étudiante de dix-huit ans, vit à une vingtaine de kilomètres de son université, dans une région montagneuse. Des excuses pour renoncer à ce projet, elle aurait pû en trouver bien facilement. Mais c’est l’ensemble de ces contraintes surmontées qui font sa fierté : se lever très tôt le matin, rentrer tard dans la nuit, et surtout redoubler d’acharnement, pour gravir la montagne qui fait face à sa résidence.

Aujourd’hui elle a troqué son auto, pour son vélo, et c’est avec fierté qu’elle nous raconte sa transition. Une petite action bien simple mais qui, si elle était généralisée à l’ensemble de la planète, permettrait une réduction drastique de nos émissions de CO2. Kara l’a fait. Alors, pourquoi ne pas sauter le pas ? Un récit simple mais édifiant.

En + :

Bonne lecture !

Nos derniers articles

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #54

28/06/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #53

31/05/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE

L’actu écolo de la semaine en GIF ! #52

10/05/2019 par Anne-Sophie Lahaye

La semaine se termine, et vous n’avez pas eu le temps de vous intéresser......

LIRE
L'ARTICLE